Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pour Retourner À L'accueil

  • : Ananie
  • Ananie
  • : Ce blog a pour but de présenter une vision spirituelle de la tradition chrétienne
  • Contact
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 17:34

(dictée par la Vierge de Medjugorje à Jelena)

 

O mon Dieu

Voici ce malade devant toi.

Il est venu te demander

Ce qu'il désire

Et ce qu'il considère comme le plus important pour lui.

Toi, ô mon Dieu,

Fais entrer dans son cœur ces paroles :

"L'important, c'est la santé de l'âme !"

Seigneur, qu'advienne pour lui

Ta volonté en tout, si tu veux qu'il guérisse,

Que la santé lui soit donnée;

Mais si ta volonté est autre,

Qu'il continue à porter sa croix.

Je te prie aussi pour nous,

Qui intercédons pour lui;

Purifie nos cœurs,

Pour nous rendre dignes de transmettre

Ta sainte miséricorde.

Protège-le et allège sa peine,

Que soit faite en lui ta Sainte Volonté,

Qu'à travers lui soit révélé ton Saint Nom,

Aide-le à porter sa croix avec courage.

 Amen.

Repost 0
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 17:31

O Dieu, Créateur et Rédempteur de tous les fidèles, daignez accorder aux âmes des fidèles défunts le pardon complet de tous leurs péchés, pour qu'à l'aide de nos pieuses demandes, ils obtiennent ce pardon qu'ils ont toujours désiré. Vous qui vivez et régnez dans le monde pour toujours. Amen.
V. Accordez-leur, Seigneur le repos éternel.
R.
Et que la lumière perpétuelle brille sur eux
V. Puissent-ils reposer en paix. Amen.

 

Psaume 129:

Des profondeurs je crie vers toi Seigneur,

Seigneur écoute ma voix, que tes oreilles soient attentives à l'appel de ma prière.

Si tu tiens un compte des iniquités Seigneur, Ô mon Dieu, qui subsistera ?

Mais en toi est le pardon afin que l'on te craigne.

J'espère en le Seigneur, mon âme espère et j'attends sa parole;

Mon âme attend le Seigneur plus que les gardes le matin, plus que les gardes le matin.

Qu'Israël attende le Seigneur, car auprès du Seigneur est la grâce et la délivrance est abondante,

C'est Lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

 

 

O très compatissant Jésus, vous qui pour nous montrer la voie de notre Salut avez daigner assumer notre nature, souffrir et mourir avant de ressusciter d’entre les morts, ayez pitié des âmes souffrantes de l'au-delà. Avec clémence écoutez leurs soupirs, regardez avec miséricorde les larmes qu'elles ont versées, et en vertu de votre passion, libérez-les des douleurs dues à leurs péchés. O très miséricordieux Jésus, laissez votre Précieux Sang parvenir dans le monde des défunts et rafraîchir et ranimer les âmes captives qui y souffrent. Etendez vers elles votre forte main droite et amenez-les à un endroit de rafraîchissement, de lumière et de paix. Amen.

Repost 0
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 16:54

Le Notre Père :

Notre Père qui es aux cieux,
que ton Nom soit sanctifié,
que ton Règne arrive,
que ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel,
donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour,
pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés,
et ne nous laisse plus succomber à la tentation,
mais délivre-nous du mal.
Amen.

 

Note : Ceci est l'ancienne version du Notre Père qui était d'usage dans l'Eglise avant 1966 (à l'origine elle était dite avec le vouvoiement mais le tutoiement de l'actuelle version exprime mieux, à mon avis, l'intimité que l'on devrait avoir avec le Divin).

Voici les différences entre la version d'avant 1966 et celle d'après :

  • A la troisième ligne, la nouvelle version dit « que ton Règne vienne » au lieu de « que ton règne arrive ». Ce seul mot qui change donne cependant une nuance importante : quand on parle de quelqu'un ou de quelque chose et que l'on dit qu'il « arrive » cela sous-entend qu'il sera là très bientôt, qu'il est en train d'arriver, en train de frapper à notre porte. Par contre si l'on dit que cette personne ou cette chose « vient », cela veut dire qu'elle est en route, ou en train de partir, mais pas forcément en train d'arriver... Il va donc falloir l'attendre plus longtemps. Or, lorsque l'on fait cette demande, on souhaite que le Règne de Dieu vienne dans le monde et en nous, et ce que l'on veut, c'est qu'il commence à arriver dès maintenant.

  • A l'avant dernière ligne (sans compter le Amen), la nouvelle version dit : « ne nous soumet pas à la tentation », ce qui pourrait sous-entendre que c'est Dieu qui nous soumet à la tentation. Or ce sont nos tendances égoistes qui nous y soumettent, et ici on demande à Dieu de faire en sorte que la tentation (tout ce qui est contraire à l'Amour) ne l'emporte pas sur notre nature profonde, ce qui aurait pour cause de nous éloigner du Bonheur véritable. En fait, la traduction de l'ancienne version -vouvoiement mis à part- est davantage conforme aux interprétations du Notre Père faites par les Pères de l'Eglise (pour une bonne interprétation de cette prière, voir le lien en page d'accueil).

 

Le Je vous Salue Marie.

Je vous salue Marie pleine de grâce, le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes ; et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte-Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.

 

Note : Pour avoir une notion de ce que dit cette prière, voir le Texte Prier la Vierge Marie de ce blog.

 

Le Gloire au Père.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et pour toujours, dans les siècles des siècles. Amen.

 

Le Credo.

Je crois en Dieu le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre,
et en Jésus-Christ Son Fils unique, notre Seigneur,
qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge marie,
a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli,
est descendu aux enfers ; le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d'où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois au Saint Esprit, à la Sainte Église Catholique (on peut dire « Universelle », ce qui a le même sens),
à la communion des saints, à la rémission des péchés,
à la résurrection de la chair, et à la vie éternelle.
Amen.

 

Le Salve Regina ou Salue O Reine.

Salut ô Reine, Mère de miséricorde, notre vie, notre douceur, notre espérance, salut !
Enfants d'Ève exilés, nous crions vers vous. Vers vous nous soupirons, gémissant et pleurant, dans cette vallée de larmes.
Ô vous, notre Avocate, tournez vers nous vos regards miséricordieux, et après cet exil, montrez-nous Jésus, le Fruit Béni de vos entrailles,
Ô clémente, Ô miséricordieuse, Ô très douce Vierge Marie.

 

Priez pour nous, sainte Mère de Dieu
Afin que nous soyons rendus dignes des promesses de Jésus-Christ.

 

Note : Quand on parle ici d'une « vallée de larme », il ne faut comprendre cela comme « le monde ». En général quand les chrétiens parlent du monde, de l'« ici bas », comme d'un lieu de souffrance, ils parlent d'une certaine manière de voir le monde, c'est à dire d'une vision du monde matérialiste, privée de vie intérieure et spirituelle. Car le Bonheur ne se trouve pas dans un lieu ou dans une certaine situation mais dans un état de conscience. En effet, pour le Saint qui perçoit la présence Dieu en chaque chose, le monde est une joie continuelle. Par contre, pour celui dont le Bonheur dépend uniquement des objets extérieurs, le monde est une insatisfaction perpétuelle, une vallée de larmes, car il lui manque toujours quelque chose, et même quand il est satisfait, il vit dans la peur de perdre ce qu'il a.

 

Le Souvenez-vous.

Souvenez-Vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu'on n'a jamais entendu dire qu'aucun de ceux qui ont eu recours à Votre protection, imploré Votre assistance ou réclamé Vos suffrages, ait été abandonné. Animé de cette confiance, ô Vierge des vierges, ô ma Mère, je viens à Vous, et gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à Vos pieds. Ô Mère du Verbe incarné, ne méprisez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer.
Amen.

Repost 0
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 19:45

Vierge Immaculée, Mère de Grâce, Rosa Mystica, en l'honneur de Ton Divin Fils, nous nous prosternons devant toi pour implorer la miséricorde de Dieu; non pas pour nos mérites, mais pour la bonté de Ton Coeur Maternel.

Nous demandons secours et grâces, certains que tu nous écouteras.

 

Je vous salue Marie.

 

Mère de Jésus, Reine du Saint Rosaire et Mère de la véritable Eglise, corps Mystique du Christ, nous demandons pour le monde brûlé par les discordes le don de l'unité et de la paix et toutes les grâces qui peuvent nous convertir et qui peuvent convertir les coeurs de beaucoup de tes fils !

 

Je vous salue Marie.

 

Rosa Mystica, Reine des Apôtres, fait fleurir de part le monde plusieurs vocations religieuses et sacerdotales qui, avec la sainteté de la vie et le zèle ardent pour les âmes, puissent étendre le règne de Dieu dans le monde entier !

Comble nous aussi de tes faveurs célestes!

 

Salve Régina.

 

Rosa Mystica, prie pour nous.

 

Repost 0
Published by Ananie - dans Neuvaines
commenter cet article
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 19:42

Nous avons confiance en Toi !

Seigneur Jésus, par ton Cœur, Tu nous as révélé l'étendue de ton amour. Ce que Tu attends de nous avant tout, c'est que nous croyions en ton amour. C'est pourquoi nous venons proclamer que nous y croyons, et que nous mettons toute notre confiance en ton Cœur miséricordieux.

Cœur Sacré de Jésus…
Nous avons confiance en Toi
Dans nos épreuves et nos souffrances…
Nous avons confiance en Toi
Dans les dangers et les difficultés…
Nous avons confiance en Toi
Dans le doute et l'angoisse…
Nous avons confiance en Toi
Dans les échecs et les contretemps…
Nous avons confiance en Toi
Chaque fois que notre prière semble ne pas être exaucée…
Nous avons confiance en Toi
Au plus fort de la tentation…
Nous avons confiance en Toi
Malgré nos péchés et nos mauvaises habitudes…
Nous avons confiance en Toi
Dans la maladie et la souffrance…
Nous avons confiance en Toi
A chaque instant de notre vie…
Nous avons confiance en Toi
A l'heure de notre mort…
Nous avons confiance en Toi

Seigneur Jésus, Tu nous as montré dans ton Evangile à quel point la confiance te touchait. Nous voulons nous aussi toucher ton Cœur en mettant toute notre confiance en Toi. Nous croyons fermement que Tu nous aimes d'un amour infini, et qu'à chaque instant, nous pouvons trouver en toi le chemin, la vérité et la vie. Nous ne nous appuyons pas sur notre force ou notre courage mais, justement parce que nous sommes faibles, parce que nous sommes pécheurs, nous nous en remettons à l'amour de ton Cœur.

Cœur Sacré de Jésus, nous avons confiance en Toi.

 

Repost 0
Published by Ananie - dans Neuvaines
commenter cet article
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 08:51

Cette neuvaine se prie si possible devant une image représentant Notre Dame du Perpétuel Secours (Voir dans l'album Images Vierge Marie)


Premier jour :

O Mère du Perpétuel Secours, que j'aime à venir prier au pied de votre image miraculeuse ! Elle éveille en moi les sentiments de la confiance la plus vive et la plus filiale. Vous tenez entre vos bras Jésus, mon Sauveur et mon Dieu. Il est le Tout-Puissant, le Maître absolu de la vie et de la mort, le Dispensateur souverain de tout bien et de toute grâce. Et vous êtes sa Mère ! vous avez donc tout droit pour le prier et tout droit pour en être exaucée. Il a d'ailleurs souvent prouvé, à nous autres pécheurs, qu'il ne savait et ne voulait rien vous refuser.
Je m'adresse donc à votre toute-puissante intercession, ô Mère de Jésus, et vous supplie de m'accorder pendant cette neuvaine la grâce … [désigner ici l'intention de la neuvaine].
Je viens vous prier avec une confiance totale, persuadé que vous ne cessez jamais vous-même de prier pour vos enfants, et donc aussi pour moi.

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.


Deuxième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, en cet enfant Jésus encore tout faible que vous serrez contre votre cœur, vous ne voyez pas seulement le Fils de Dieu, votre Fils, mais aussi tous les hommes devenus, par la volonté de Dieu et par votre acceptation à Nazareth et au Golgotha, vos véritables enfants. Vous n'oubliez pas la parole de votre Fils au Calvaire qui, considérant son disciple Jean et nous tous en lui, vous a dit : « Voici ton fils ! » (Jn 19, 26).
O ma Mère, avec cette simplicité d'un fils malheureux, je viens vous dire combien je souffre et suis tenté de désespérer. Cependant, je sais que je suis votre enfant et que vous écoutez toutes nos prières. O ma Mère, vous connaissez ma demande : exauce-la pour la plus grande gloire de votre Fils, mon Seigneur !

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.


Troisième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, j'aime à contempler votre image bénie. Elle me parle ave éloquence de toutes vos grandeurs. A droite, j'y vois l'archange Gabriel, le divin Ambassadeur qui vous salua du titre absolument unique de « Pleine de grâce ». A gauche, j'y vois l'archange Michel dont la présence nous rappelle que vous commandez à toutes les milices célestes. En votre main droite, vous tenez les mains du Roi des rois. Tout cela me rappelle que vous êtes la Femme bénie entre toutes les femmes, le plus bel ornement de l'univers, la créature jugée seule digne de devenir la Mère du Verbe incarné. Vous êtes l'Immaculée, la Toute-Sainte, le chef-d'œuvre du Très-Haut. Vous êtes la Reine de la terre et des cieux, le grand honneur de notre humanité.
O Mère admirable, loin de m'effrayer, votre incomparable grandeur ne fait qu'augmenter ma confiance : si Dieu, dans sa bonté, vous a faite si sainte et si puissante, c'est pour notre salut, et si vous vous réjouissez de vos privilèges, c'est qu'ils vous permettent de mieux nous secourir. O Mère incomparable, accordez-moi la grâce que je sollicite de votre maternelle tendresse.

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.


Quatrième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, votre maternel regard réconforte nos cœurs inquiets et blessés. Vous nous apparaissez comme la Tige sacrée sur laquelle s'épanouit la Fleur de toute pureté et de toute vertu, votre Jésus, notre Dieu. Nous L'offrant ainsi par vos mains maternelles, nos cœurs s'ouvrent plus largement à sa venue et à ses desseins sur nous. Sur votre front brille une étoile radieuse. N'êtes-vous pas, en effet, « L'Etoile du matin » qui nous annonce le jour du salut et de la rédemption ? N'êtes-vous pas celle qui nous rappelez la promesse évangélique du jour sans déclin et de l'éternité bienheureuse ? N'êtes-vous pas aussi « L'Etoile de la mer » qui fait rayonner l'espoir au sein des plus noires tempêtes ?
O Mère très aimable, comme vous nous rendez léger le fardeau du devoir, et doux le joug de Jésus-Christ ! Aussi, votre souvenir me met de la joie au cœur et l'évocation de votre nom ramène de la paix dans mon âme inquiète. Laissez-moi vous redire toujours : O Mère si digne d'être aimée, je vous aime ! Par vous et avec vous, j'aime votre divin Fils ! O sainte Mère d'espérance, exaucez-moi !

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.


Cinquième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, je trouve en votre sainte image un autre motif d'espérer en votre bonté. Vous vous y montrez aussi la Mère des douleurs. Celui que vous étreignez dans vos bras, c'est Jésus, crucifié dans son cœur avant de l'être dans sa chair. Déjà lui sont représentés les instruments de la passion et vous souffrez avec lui à cette vue prophétique.
Comme vous, ô Marie, je compatis aux souffrances de votre Fils et, comme lui, je compatis aux vôtres. Ma compassion est d'autant plus vive que ce sont nos péchés qui, en clouant Jésus à la croix, ont torturé votre âme si aimante. Aujourd'hui, c'est au nom de vos douleurs que je vous prie. Donnez-moi la contrition de tous mes péchés et le courage de les éviter désormais. Daignez aussi agréer favorablement la requête que je vous adresse dans cette neuvaine.

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.


Sixième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, parce que vous êtes bonne et que vous êtes notre Mère, la souffrance vous a faite compatissante à nos peines. Cette compassion à notre égard, je la vois dans vos yeux empreints d'une pitié attendrie. Ils se fixent moins sur votre divin Fils que sur vos pauvres enfants de la terre. Qu'il est doux à l'âme accablée de rencontrer un cœur ami qui sache compatir ! mais quand ce cœur est celui d'une mère, et d'une mère telle que vous, c'est l'une des plus grandes consolations de la vie.
A vos pieds, je viens donc reprendre courage, ô Mère compatissante ! Je suis sûr que vous n'abandonnerez pas votre enfant. Ecoutez le cri de ma misère. Dites à mon âme la parole qui console et accordez-moi la faveur que j'implore de votre bonté.

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.


Septième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, vous êtes la Médiatrice de toute grâce. Oui, vous êtes la trésorière du Bon Dieu qui veut que toute grâce passe par vos mains avant de nous être donnée. Votre image me rappelle que vous êtes la Mère de Jésus, la Mère des douleurs, et que vous êtes ma Mère. Mère de Jésus, vous êtes si intimement unie au Cœur de votre Fils. Mère des douleurs, vos souffrances, unies à celles de Jésus, ont coopéré à notre salut. Mère des hommes, vous avez accepté de nous venir en aide.
Oui, je le sais, une âme fidèle à vous invoquer est sûre de votre protection et une âme protégée par vous ne peut se perdre. C'est donc avec assurance que j'ai recours à vous. Obtenez-moi, à votre ressemblance, la fidélité dans le service des intérêts de Dieu. Obtenez-moi aussi la faveur que, durant cette neuvaine, je sollicite de votre maternelle tendresse.

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.


Huitième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, un sentiment de crainte me serre parfois le cœur. En effet, lorsque je songe à ma misère, je me trouve audacieux d'oser m'adresser à vous et d'implorer vos faveurs. Cependant, votre douce image semble me dire : « Confiance, mon enfant ! Ne suis-je pas la Mère de la miséricorde qui cherche, non des mérites à récompenser, mais des maux à guérir ? Mon titre de Mère du Perpétuel Secours ne proclame-t-il pas que Dieu m'envoie vers vous pour vous soulager en son Nom de toutes vos misères ? »
C'est donc à votre clémence que je fais appel aujourd'hui, ô Marie. Ma confiance repose toute entière sur votre indulgente et compatissante bonté. A vous de me protéger, de me secourir, de me consoler de la manière que vous savez le mieux ;

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.


Neuvième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, me voici arrivé au terme de cette neuvaine où, chaque jour, je suis venu me prosterner à vos pieds. Aujourd'hui plus que jamais, ma supplication monte vers vous, ardente et confiante. Je ne puis en douter, vous avez entendu le cri de ma prière : vous m'accorderez ce que je sollicite, ou une grâce plus précieuse encore. Par votre Fils crucifié pour nous, par vos douleurs unies aux siennes, par votre amour miséricordieux, par votre titre de Mère du Perpétuel secours, exaucez-moi si telle est la volonté de Dieu !
O ma Mère, ma confiance est si grande que, dès à présent, je vous dis merci ! Merci pour les grâces du passé ; merci pour celles que j'attends de votre inépuisable amour ! O Mère secourable, comme Jésus vous a donnée à nous, maintenant donnez-nous Jésus pour toujours, car c'est Lui la Grâce des grâces ! Amen.

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.

 

Repost 0
Published by Ananie - dans Neuvaines
commenter cet article
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 08:47

Le premier jour de la neuvaine commencer par réciter les litanies de Saint Joseph. On finira la neuvaine le dernier jour par ces mêmes litanies.

Chaque jour réciter les très belles Salutations à Saint Joseph de Saint Jean Eudes, puis lire la méditation du jour et les prières finales (qui sont juste ci-dessous).

 

 

 

 

Prière à réciter chaque jour après la méditation :

 

1 Notre Père.
1 Je vous salue Marie.
1 Gloire au Père.

 

O Joseph, père virginal de Jésus, très pur époux de la Vierge Marie, chaque jour, prie pour nous Jésus lui-même, le Fils de Dieu, afin que, fortifié par sa grâce, nous puissions lutter comme il convient dans la vie, et être couronnés par lui dans la mort.

 

Jésus, Marie, Joseph, je vous confie mon cœur et mon âme !
Jésus, Marie, Joseph, assistez-moi jusqu’à mon dernier soupir !
Jésus, Marie, Joseph, que mon âme puisse partir en paix vers vous !




1er jour : Saint Joseph, modèle de foi.

« Joseph fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : Il prit chez lui son épouse » (Mt 1,24).

Avec Joseph, modèle de foi, Seigneur, nous t’en prions : que la force et le courage puissent abonder pour tous ceux qui travaillent à édifier un monde de sagesse selon ton Evangile.

O Saint Joseph, nous désirons, nous aussi, participer à ce mystère salvifique, pour que le Dieu de l’Incarnation puisse habiter aussi en nous et que nous puissions être fidèles à tous ses projets.

 

2ème jour : Saint Joseph, modèle d’espérance.

Avec Joseph, modèle d’espérance, Seigneur, nous t’en prions : laisse éclater en nous ta force et nous irons, comme Joseph, là où tu le désires, bâtir avec nos frères une cité plus humaine, et façonner le Royaume où règne ta justice.

O Saint Joseph, puissions-nous apprendre de toi à espérer, et que cette espérance puisse nous transformer et nous donner le goût du combat et de l’action !


3ème jour : Saint Joseph, modèle de charité.

Avec Joseph, modèle de charité, Seigneur, nous t’en prions : aide-nous à comprendre combien la vie chrétienne n’est rien d’autre que l’amour de Dieu et du prochain.

O Saint Joseph, en serviteur fidèle, tu as pris un soin affectueux de Marie et de Jésus, inspire-nous de toujours vouloir partager avec notre prochain ce même amour fidèle et généreux ainsi que les vertus vraies et authentiques.


4ème jour : Saint Joseph, modèle de chasteté.

Avec Joseph, modèle pour tous ceux qui cherchent la pureté d’âme, Seigneur, nous t’en prions : enseigne-nous l’amour véritable, pour que nous puissions reconnaître ta présence dans la fidélité et le respect de nos promesses et de nos engagements.

O Saint Joseph, toi qui as ouvert la voie au salut du monde par la pureté de ton amour, rend-nous capables d’être de véritable témoins du Fils de Dieu dans le monde d’aujourd’hui.


5ème jour : Saint Joseph, modèle d’obéissance.

Avec Joseph, modèle d’obéissance, Seigneur, nous t’en prions : enseigne-nous le partage, qui est une des formes de l’amour, pour que nous puissions faire avec joie la volonté de ton Père qui nous aime tellement.

O Saint Joseph, nous voulons passer tout le reste de notre vie en accord avec le projet du Créateur pour nous. Aide-nous, afin que chaque jour, nous soyons fidèles à son amour et à sa volonté.


6ème jour : Saint Joseph, modèle des priants.

Avec Joseph, modèle des priants, Seigneur, nous t’en prions : fait-nous découvrir les paroles de louange qui glorifient le seul vrai Dieu de qui viennent toute sagesse et toute sainteté.

O Saint Joseph, en dépit de tous les bruits de ce monde, apprend-nous à prier avec le cœur et donne-nous d’aimer ces moments précieux où nous invitons Dieu à partager notre vie.


7ème jour : Saint Joseph, modèle des mourants.

Avec Joseph, modèle pour ceux qui souffrent, Seigneur, nous t’en prions : quand notre âme devra quitter ce monde, fait que nous puissions vaincre l’Ennemi et remettre notre âme, dans la paix la plus douce, entre les mains du Père.

O Saint Joseph, époux de la bienheureuse Vierge Marie, nous te recommandons notre dernière heure ici-bas. Au moment de notre trépas, augmente en nous le désir du Ciel.


8ème jour : Saint Joseph, modèle des travailleurs.

Avec Joseph, modèle des bons ouvriers, Seigneur, nous t’en prions : enseigne-nous l’amour pour notre travail. Puissions-nous apprendre à l’accomplir avec justice et honnêteté.

O Saint Joseph, qu’à ton exemple, nous sachions travailler avec reconnaissance, joie, ordre, paix, modération et patience. Par notre labeur, apprend-nous à utiliser tous les dons reçus de Dieu.


9ème jour : Saint Joseph, modèle de soutien parental.

Avec Joseph, modèle des soutiens de famille, Seigneur, nous t’en prions : donne à nos enfants une vision du monde qui les engage à te suivre dans le seul chemin qu’est la vérité.

O Saint Joseph, enseigne-nous à éduquer nos enfants dans la foi, la pureté, le dévouement et le respect de tout ce qui est beau.

Repost 0
Published by Ananie - dans Neuvaines
commenter cet article
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 09:55

Pour de nombreux Saints qui sont parvenus à l'union divine grâce à cette pratique, le Rosaire est l'un des meilleurs exercices chrétiens.

En effet, effectué sincèrement et régulièrement, il éclaire profondément la vie et l'âme de celui ou celle qui prie ainsi.

A l'origine le Rosaire a été révélé par la Vierge Marie à Saint Dominique.

Dans sa totalité (qui peut être fractionnée) elle consiste en la récitation de trois chapelets dans lesquels on ajoute la méditation de 15 Mystères bibliques.

Ces 15 Mystères contiennent à eux seuls toutes les clés pour parcourir le chemin proposé par la chretienté jusqu'à son accomplissement ultime qu'est l'union divine. Le fait de les méditer nous donne non seulement une compréhension de ce chemin mais insufle aussi en nous les grâces et les vertus dont nous avons besoin pour le     parcourir !

Le cheminement initiatique parcouru par la Vierge Marie, et admirablement résumé en 15 étapes au travers des 15 Mystères, est l'exemple même du parcourt idéal de tout chrétien, depuis le « oui » au projet de Dieu (l'Annonciation) jusqu'à la pleine divinisation de l'être (le Couronnement de Marie dans le ciel). A chaque fois que nous récitons le Rosaire, nous inscrivons un peu plus ce chemin idéal dans notre conscience, et, tandis que nous l'arpentons en présence de la Vierge, mettant nos pas dans les siens, notre moi s'abandonne progressivement à Dieu pour s'unir à Lui.

Le Pape Jean Paul II a ajouté 5 Mystères Lumineux au Rosaire. Bien qu'ils aient un intérêt, il ne me semble pas qu'ils aient une utilité primordiale dans la récitation du Rosaire. Chacun fera comme il l'entend pour ce qui est de les ajouter ou non.

 

La méthode.

On reprend la même méthode que pour la récitation du chapelet simple mais ici on va y ajouter les Mystères.

Ainsi donc, juste avant chaque Notre Père qui précède 10 Je vous salue Marie, on lit le Mystère biblique (on trouvera les Mystères accompagnés d'images sur le site aidez-moi.org en lien sur la page d'accueil). Pendant cette lecture, on se représente la scène biblique.

Puis tout en gardant cette scène à l'esprit, on récite le Notre Père, 10 Je vous Salue Marie et un Gloire au Père. Pendant cette récitation, notre attention n'est plus tournée vers les paroles des prières comme dans la récitation du chapelet, mais plutôt vers la scène de la vie de Jésus et Marie. On utilisera ici la même technique que dans la méditation sur un Mystère biblique (voir texte sur ce blog) que l'on trouve sous le sous-titre « Méditation elle-même ».

Comme le Rosaire est une pratique centrée sur la Vierge Marie, on récite les prières vocales en nous adressant directement à elle qui est au sein de la scène évangélique sur laquelle on médite. On peut aussi vivre cette scène en plaçant sa conscience en Marie, ce qui nous permet de vivre les évènements du Mystère au travers de son état d'esprit. Ainsi cela va peu à peu façonner notre conscience à l'image de celle de la Vierge qui est elle-même, selon le mot de Saint Louis Marie Grignion de Monfort, le moule parfait dans lequel peut être façonné le Christ. Ainsi nous deviendrons nous aussi un moule parfait, un receptacle, pour que le Christ puisse naitre en nous.

 

Il me semble que la prière vocale a ici pour utilité principale de nous garder centré sur la Vierge, c'est pourquoi il est mieux de se familiariser d'abord avec la récitation du chapelet simple pendant plusieurs mois afin que la récitation du Je vous salue Marie nous relie automatiquement, par habitude, à la présence de la Sainte Mère.

Dans les Mystères où la Vierge n'est pas directement présente (comme dans l'Agonie au jardin des oliviers ou la Résurection), on peut s'imaginer qu'elle médite sur le Mystère en question avec nous, qui sommes toujours en union avec elle.

 

On continue ainsi la pratique du Rosaire en lisant avant chaque Notre Père le Mystère qui suit celui précédement médité.

On peut s'arrêter après la récitation des 5 Mystères du jour (pour les associations Mystère-jours voir plus bas) mais si l'on désire continuer, on passe au cinq Mystères suivants en lisant le premier Mystère de la deuxième série là où l'on avait récité de premier Mystère de la première série. Ainsi sur la boule qui relie la boucle du chapelet à la partie qui contient la croix, on récitera le premier Mystère Joyeux puis à la fin des Mystères Joyeux, le premier Mystère Douloureux et à la fin de ces Mystères, le premier Mystère Glorieux (si l'on ajoute les Mystères Lumineux, on les place après les Joyeux).

Après avoir récité le dernier Gloire au Père on cloturera le Rosaire comme le chapelet simple, c'est à dire avec le signe de Croix à l'aide de la Croix du chapelet.

 

Notes.

Au début on lira les Mystères à chaque récitation du Rosaire mais une fois qu'on les aura bien en tête, on pourra, si l'on manque de temps, se les représenter pendant les prières vocales sans pour autant les lire.

Il sera tout de même important de faire au moins un chapelet par semaine en relisant les Mystères en entier. On pourra varier chaque semaine : 1ère semaine Mystères Joyeux, 2ème semaine Mystères Douloureux, 3ème semaine Mystères Glorieux (l'idéal pourrait même être de faire cela au sein d'un groupe de prière).

 

Si l'on récite un chapelet par jour avec ses Mystères, voici les Mystères traditionnelement associés au jours de la semaine :

 

 

Sans les Mystères Lumineux

Avec les Mystères Lumineux

Mystères Joyeux

Lundi et Jeudi

Lundi et Samedi

Mystères Lumineux

 

Jeudi

Mystères Douloureux

Mardi et Vendredi

Mardi et Vendredi

Mystères Glorieux

Mercredi, Samedi et Dimanche

Mercredi et Dimanche

 

Article relié : Les Mystères Douloureux.

Repost 0
Published by Ananie - dans Pratiques
commenter cet article
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 09:41

Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.

Père Céleste qui êtes Dieu, Ayez pitié de nous.
Fils Rédempteur du monde qui êtes Dieu, Ayez pitié de nous.
Esprit Saint qui êtes Dieu, Ayez pitié de nous.
Trinité Sainte qui êtes un seul Dieu, Ayez pitié de nous.
Sainte Marie Reine des Anges, Ayez pitié de nous.

Chœur des Séraphins, Priez pour nous.
Chœur des Chérubins, Priez pour nous.

Chœur des Trônes, Priez pour nous.
Chœur des Dominations, Priez pour nous.
Chœur des Vertus, Priez pour nous.
Chœur des Puissances, Priez pour nous.
Chœur des Archanges, Priez pour nous.
Chœur des Anges, Priez pour nous.

Saint Michel, Priez pour nous.
Saint Gabriel, Priez pour nous.

Saint Raphaël, qui occupez une place éminente au sein des célestes hiérarchies, Priez pour nous.
Saint Raphaël, qui êtes un des sept esprits assistants de la majesté trois fois sainte, Priez pour nous.
Saint Raphaël, qui voyez Dieu face à face, Priez pour nous.
Saint Raphaël, qui vous nourrissez d'un aliment immortel, Priez pour nous.
Saint Raphaël, qui êtes l'un des princes de la cour céleste, Priez pour nous.
Saint Raphaël, qui avez offert à Dieu les prières et les gémissements du saint vieillard Tobie et lui avez rendu la vue, Priez pour nous.
Saint Raphaël, qui avez guidé et protégé le jeune Tobie durant un long et périlleux voyage, Priez pour nous.
Saint Raphaël, qui avez délivré Sara de l'esprit du mal qui la tourmentait cruellement, Priez pour nous.

Saint Raphaël, ange miséricordieux, Priez pour nous.

Saint Raphaël, ami des hommes, Priez pour nous.
Saint Raphaël, ami et refuge des malheureux, Priez pour nous.

Saint Raphaël, ministre du salut, Priez pour nous.

Saint Raphaël, patron des voyageurs sur terre, sur mer et dans les airs, Priez pour nous.

Saint Raphaël, toujours bon, toujours secourable, Priez pour nous.

Saint Raphaël, protecteur puissant et dévoué, Priez pour nous.
Saint Raphaël, qui veillez sur nous avec une charité tendre et vigilante, Priez pour nous.
Saint Raphaël, notre secours dans les dangers, Priez pour nous.
Saint Raphaël, compagnon fidèle, Priez pour nous.

Saint Raphaël, ami de la jeunesse, Priez pour nous.
Saint Raphaël, sage conseiller, Priez pour nous.
Saint Raphaël, dont le nom est interprété la médecine de Dieu, Priez pour nous.
Saint Raphaël, à qui a été confié le soin de secourir les malades, Priez pour nous.
Saint Raphaël, qui avez assisté Saint Jean de Dieu dans ses offices de miséricorde, Priez pour nous.
Saint Raphaël, qui avez délivré Sainte Marie Françoise des cinq plaies de ses infirmités, Priez pour nous.
Saint Raphaël, que Sainte Hyacinthe Mariscotti invoquait comme le médecin de l'âme et du corps, Priez pour nous.

Saint Raphaël, Offrez à Dieu nos vœux et nos prières.
Saint Raphaël, Guérissez nos âmes de l'aveuglement spirituel.
Saint Raphaël, Guidez-nous dans le pèlerinage de la vie.
Saint Raphaël, Vainqueur d'Asmodée, l'esprit impur, délivrez-nous des attaques du démon.
Saint Raphaël, Secourez les malades qui se mettent sous votre protection.

Saint Raphaël, Préservez-nous de tout mal spirituel et corporel.
Saint Raphaël, Dirigez au sortir de la vie notre âme vers le ciel.


V. Priez pour nous, Saint Raphaël.
R. Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.


Prions :

O Dieu tout puissant et éternel qui avez choisi Saint Raphaël pour accomplir vos desseins de miséricorde envers les membres souffrants de Jésus-Christ, faites-nous éprouver dès ici-bas les effets de sa protection puissante et accordez-nous la grâce d'aller, dans la céleste Patrie, vous contempler avec lui et les autres esprits bienheureux dans la splendeur de votre gloire.

Amen.

 

Repost 0
Published by Ananie - dans Litanies
commenter cet article
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 09:40

Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.
Sainte Mère de Dieu, priez pour nous.
Sainte Marie, Reine des cieux, priez pour nous.
Sainte Marie, Reine des Anges, priez pour nous.
Saint Michel Archange, priez pour nous.
Saint Gabriel Archange, priez pour nous.
Saint Raphaël Archange, priez pour nous.
Esprits bienheureux des neuf Chœurs des Anges, priez pour nous.
Saint Gabriel, Archange, priez pour nous.
Saint Gabriel, l’un des sept qui se tiennent devant la Face de Dieu, priez pour nous..
Saint Gabriel, dont le nom signifie "Force de Dieu", priez pour nous.
Saint Gabriel, Puissance de Dieu, priez pour nous.
Saint Gabriel, adorateur parfait du Verbe divin, priez pour nous.
Saint Gabriel, fidèle messager de Dieu, priez pour nous.
Saint Gabriel, qui avez éclairé Daniel sur le temps de la venue du Messie, priez pour nous.
Saint Gabriel, ange des prophètes et des proclamateurs de la Parole de Dieu, priez pour nous.
Saint Gabriel, qui avez annoncé à Zacharie la naissance du Précurseur du Seigneur, priez pour nous.
Saint Gabriel, qui avez appris au Ciel le mystère sacré du Verbe fait chair, priez pour nous..
Saint Gabriel, qui avez annoncé à Marie l’Incarnation du Verbe éternel, priez pour nous.
Saint Gabriel, qui avez apporté à la Terre le nom de Jésus, priez pour nous.
Saint Gabriel, ange de l’Annonciation, priez pour nous.
Saint Gabriel, ange qui conférez le sens du sacré et de la crainte de Dieu, priez pour nous.
Saint Gabriel, ange de l’humilité, priez pour nous.
Saint Gabriel, ange de la louange, priez pour nous.
Saint Gabriel, qui offrez nos prières au Très-Haut, priez pour nous.
Saint Gabriel, admirable lumière de l’Eglise universelle, priez pour nous.
Saint Gabriel, protecteur des communications et de l’unité de la chrétienté, priez pour nous.

Agneau de Dieu qui enlevez le péché du monde, pardonnez-nous, Seigneur
Agneau de Dieu qui enlevez le péché du monde, exaucez-nous, Seigneur
Agneau de Dieu qui enlevez le pé
ché du monde, ayez pitié de nous

Priez pour nous, ô Glorieux Saint Gabriel, messager de Jésus-Christ
Afin que nous puissions être dignes de ses promesses.

Prions

Ô Dieu qui, parmi tous les Anges, avez fait le choix de l’Archange Gabriel pour annoncer le mystère de l’Incarnation de votre Fils, accordez-nous qu’après l’avoir honoré sur la terre, nous goûtions dans le Ciel les effets de sa protection. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen.

Repost 0
Published by Ananie - dans Litanies
commenter cet article