Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pour Retourner À L'accueil

  • : Ananie
  • Ananie
  • : Ce blog a pour but de présenter une vision spirituelle de la tradition chrétienne
  • Contact
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 10:31

http://neuvaine.canalblog.com/images/marie_qui_defait_les_noeuds1.jpg

C'est Saint Irénée, qui a inspiré l'auteur du tableau, qui nous en donne la clef.
Il écrit: «Eve, par sa désobéissance, fit le noeud du malheur pour l'humanité; alors qu'au contraire, Marie, par son obéissance, le dénoua.»
" Marie qui défait les noeuds " a été admirablement peinte par un artiste inconnu. Son tableau est vénéré dans l'église de St Peter am Perlach à Augsburg en Allemagne depuis 1700 .
Le Sauveur nous a été donné par Marie ; par Marie, tous les noeuds de nos vies peuvent être défaits. Des noeuds ? C'est le lot de tous les hommes marqués par le péché originel, de laisser se former des noeuds, ou, comme on dit aujourd'hui, des problèmes que l'on traîne des années sans en voir l'issue... tous ces noeuds qui nous semblent impossibles à défaire et nous sombrent dans le malheur ou nous détournent du bonheur qui est à la portée de chacun, tous les vices qui étouffent l'âme et anesthésient la joie.

Au cours de la neuvaine rythmée par des prières propres à chaque jour, avec sa douceur maternelle, «Marie qui défait les noeuds» nous invite à reconnaître tous ces noeuds qui nous accablent, à les nommer, et à les lui donner...


La Neuvaine.


1) Faire le signe de croix

2) Réciter l'acte de contrition. Demander pardon pour ses péchés et, surtout, prendre la ferme résolution de ne plus jamais les commettre.

3) Prier les trois premières dizaines du chapelet :

1 dizaine = 1 Notre Père + 10 Je vous salue Marie + 1 Gloire au Père

4) Lire la méditation propre à chaque jour de la neuvaine (du premier au neuvième jour).

5) Prier ensuite les deux dernières dizaines de chapelet.

6) Terminer avec la "Prière à Marie qui défait les noeuds".

7) Faire le signe de croix. Faire une neuvaine par noeud.


Acte de contrition :

Mon Dieu, j'ai un très grand regret de vous avoir offensé parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable, et que le péché vous déplaît.
Je prends la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce de ne plus vous offenser et de faire pénitence.
  



Prière à "Marie qui défait les noeuds" :

Vierge Marie, Mère du bel Amour, Mère qui n'as jamais abandonné un enfant qui crie au secours, Mère dont les mains travaillent sans cesse pour tes enfants bien aimés, car elles sont poussées par l'Amour divin et l'infinie Miséricorde qui déborde de ton coeur, tourne ton regard plein de compassion vers moi. Vois le paquet de "noeuds" qui étouffent ma vie. Tu connais mon désespoir et ma douleur. Tu sais combien ces noeuds me paralysent. Marie, Mère que Dieu a chargée de défaire les "noeuds" de la vie de tes enfants, je dépose le ruban de ma vie dans tes mains. Personne, pas même le Malin, ne peut le soustraire à ton aide miséricordieuse. Dans tes mains, il n'y a pas un seul noeud qui ne puisse être défait. Mère toute puissante, par ta grâce et par ton pouvoir d'intercession auprès de ton Fils Jésus, notre Libérateur, reçois aujourd'hui Ce "noeud".....
(le nommer, si possible). Pour la gloire de Dieu, je te demande de le défaire, et de le défaire pour toujours. J'espère en Toi. Tu es la Consolatrice que Dieu nous a donnée, tu es la forteresse de nos forces fragiles, la richesse de nos misères, la délivrance de tout ce qui nous empêche d'être avec le Christ. Accueille mon appel. Garde-moi, guide-moi, protège-moi. Tu es mon refuge assuré. Marie qui défait les noeuds, prie pour moi.

Méditations :

Premier jour :
Sainte Mère bien aimée, très Sainte Marie, Toi qui défais les "noeuds" qui étouffent tes enfants, étends tes mains miséricordieuses vers moi. Je te remets aujourd'hui ce "noeud"....
(le nommer), et toutes les conséquences négatives qu'il entraîne dans ma vie. Je te donne ce "noeud" qui me tourmente, me rend malheureux(se) et m'empêche tellement de m'unir à Toi et à Ton Fils Jésus, mon Sauveur. J'ai recours à toi, "Marie qui défais les noeuds" car j'ai confiance en toi et je sais que tu n'as jamais dédaigné un enfant pécheur qui te supplie de l'aider. Je crois que tu peux défaire ce "noeud" car Jésus te donne tout pouvoir. J'ai confiance que tu accepteras de défaire ce noeud, car tu es ma Mère. Je sais que tu le feras parce que tu m'aimes de l'amour même de Dieu. Merci ma Mère bien-aimée. "Marie qui défais les noeuds", prie pour moi. Qui recherche une grâce, la trouvera dans les mains de Marie.

 


Deuxième jour :
Marie, Mère très aimée, source de toutes les grâces, mon coeur se tourne vers Toi aujourd'hui. Je reconnais que je suis pécheur (pécheresse) et que j'ai besoin de ton aide. A cause de mes égoïsmes, de mes rancunes, de mes manques de générosité et de mes manques d'humilité, j'ai négligé très souvent les grâces que tu m'obtiens. Je me tourne vers Toi aujourd'hui "Marie qui défais les noeuds", afin que tu demandes, pour moi, à ton Fils Jésus la pureté du coeur, le détachement, l'humilité et la confiance. Je vivrai cette journée en pratiquant ces vertus. Je te les offrirai comme preuve de mon amour pour Toi. Je remets dans Tes mains ce "noeud"....
(le nommer), qui m'empêche de refléter la gloire de Dieu. "Marie qui défais les noeuds", prie pour moi. Marie offrit à Dieu chaque instant de sa journée.
 


Troisième jour :
Mère médiatrice, Reine du Ciel, toi dont les mains reçoivent et distribuent toutes les richesses du Roi, tourne vers moi tes yeux miséricordieux. Je dépose dans tes saintes mains ce "noeud" de ma vie...., toute la rancune, tout le ressentiment dont il est la source. Je te demande pardon, Dieu Père, pour mes fautes. Aide-moi maintenant à pardonner à toutes les personnes qui, consciemment ou inconsciemment, ont provoqué ce "noeud". C'est dans la mesure de mon abandon que Tu pourras le défaire. Devant Toi, Mère bien-aimée, et au nom de Ton Fils Jésus, mon Sauveur, qui a été si offensé, et qui a su pardonner, je pardonne maintenant à ces personnes..........., et je me pardonne aussi, pour toujours. Merci, "Marie qui défais les noeuds" de défaire dans mon coeur le noeud de la rancune, et le noeud que je te présente maintenant. Amen. "Marie qui défais les noeuds", prie pour moi. Celui qui veut des grâces se tourne vers Marie.


Quatrième jour :
Sainte Mère bien-aimée, accueillante pour tous ceux qui te cherchent, aie pitié de moi. Je dépose dans tes mains ce "noeud"........ Il m'empêche d'être en paix, il paralyse mon âme, m'empêche de marcher jusqu'à mon Seigneur et de mettre ma vie à Son service. Défais ce "noeud" de ma vie, ô ma Mère. Demande à Jésus la guérison de ma foi paralysée qui se laisse abattre par les pierres du chemin. Marche avec moi, Mère bien-aimée, pour que je prenne conscience que ces pierres sont en fait des amies, que je cesse de murmurer, et que j'apprenne à rendre grâce à tout instant et à sourire, confiant dans ton pouvoir. "Marie qui défais les noeuds", prie pour moi. Marie est le soleil et tout le monde bénéficie de sa chaleur.


Cinquième jour :
"Mère qui défais les noeuds", généreuse et pleine de compassion, je me tourne vers toi pour remettre, une fois de plus, ce "noeud" entre tes mains............ Je te demande la sagesse de Dieu, pour que j'agisse sous la lumière de l'Esprit Saint pour dénouer toutes ces difficultés. Personne ne t'a jamais vue en colère ; au contraire, tes paroles étaient tellement pleines de douceur que l'on voyait en toi le coeur de Dieu. Délivre-moi de l'amertume, de la colère et de la haine que ce "noeud" a fait naître en moi. Mère bien-aimée, donne-moi ta douceur et ta sagesse et que j'apprenne à tout méditer en silence dans mon coeur. Et, comme tu le fis à la Pentecôte, intercède auprès de Jésus pour que je reçoive dans ma vie une nouvelle effusion de l'Esprit Saint. Esprit de Dieu, viens sur moi ! "Marie qui défais les noeuds", prie pour moi. Marie est riche en puissance auprès de Dieu.


Sixième jour :
Reine de Miséricorde, je te remets ce "noeud" de ma vie............, et je te demande de me donner un coeur qui sache être patient tandis que tu défais ce "noeud". Apprends-moi à persévérer à l'écoute de la Parole de Ton Fils, à me confesser, à communier, enfin, reste avec moi. Prépare mon coeur pour fêter avec les anges la grâce que tu es en train de m'obtenir. "Marie qui défais les noeuds", prie pour moi. Tu es toute belle, Marie, et aucune tâche ne t'a souillée.


Septième jour :
Mère très pure, je me tourne vers toi aujourd'hui : je te supplie de défaire ce "noeud" dans ma vie.................., et de me libérer des emprises du Mal. Dieu t'a concédé un grand pouvoir sur tous les démons. Je renonce aujourd'hui aux démons et à tous les liens que j'ai eus avec eux. Je proclame que Jésus est mon unique Sauveur, mon unique Seigneur. Ô "Marie qui défais les noeuds", écrase la tête du Malin. Détruis les pièges qui ont provoqué ces "noeuds" dans ma vie. Merci, Mère très aimée. Seigneur, libère-moi de ton précieux Sang ! "Marie qui défais les noeuds", prie pour moi. "Vous êtes la gloire de Jérusalem, vous êtes l'honneur de notre peuple".


Huitième jour :
Vierge Mère de Dieu, riche en miséricorde, aie pitié de ton enfant et défais ce "noeud"..................., dans ma vie. J'ai besoin que tu me visites, tout comme tu as visité Elizabeth. Apporte-moi Jésus pour qu'Il m'apporte l'Esprit Saint. Enseigne-moi à pratiquer les vertus de courage, de joie, d'humilité, de foi, et, comme Elizabeth, obtiens-moi d'être rempli(e) de l'Esprit Saint. Je veux que tu sois ma Mère, ma Reine et mon amie. Je te donne mon coeur et tout ce qui m'appartient : ma maison, ma famille, mes biens extérieurs et intérieurs. Je t'appartiens pour toujours. Mets en moi Ton coeur pour que je puisse faire tout ce que Jésus me dit de faire. "Marie qui défais les noeuds", prie pour moi. Marchons alors, pleins de confiance, vers le trône de la grâce.


Neuvième jour :
Mère très Sainte, notre Avocate, Toi qui défais les "noeuds", je viens aujourd'hui te remercier de bien vouloir défaire ce "noeud"......................., dans ma vie. Tu sais la douleur qu'il me cause. Merci, ô ma Mère, de sécher dans ta miséricorde, les larmes de mes yeux. Merci de m'accueillir dans tes bras et de me permettre de recevoir une autre grâce de Dieu. "Marie qui défais les noeuds", ô ma Mère bien-aimée, je te remercie de défaire les "noeuds" de ma vie. Enveloppe-moi de ton manteau d'amour, garde-moi sous ta protection, illumine-moi de ta paix. "Marie qui défais les noeuds", prie pour nous.

 

 

 

Source : http://neuvaine.canalblog.com/


La prière à Marie qui défait les noeuds a été très légèrement modifiée :


""""""Mère toute puissante, par ta grâce et par ton pouvoir d'intercession auprès de ton Fils Jésus, Mon Libérateur, reçois aujourd'hui ce "noeud"..... (le nommer, si possible). Pour la gloire de Dieu, je te demande de le défaire, et de le défaire pour toujours. J'espère en Toi.Tu es l'unique Consolatrice que Dieu m'a donnée, tu es la forteresse de mes forces fragiles, la richesse de mes misères, la délivrance de tout ce qui m'empêche d'être avec le Christ."

 

a été remplacé par :

 

Mère toute puissante, par ta grâce et par ton pouvoir d'intercession auprès de ton Fils Jésus, notre Libérateur, reçois aujourd'hui Ce "noeud"..... (le nommer, si possible). Pour la gloire de Dieu, je te demande de le défaire, et de le défaire pour toujours. J'espère en Toi. Tu es la Consolatrice que Dieu nous a donnée, tu es la forteresse de nos forces fragiles, la richesse de nos misères, la délivrance de tout ce qui nous empêche d'être avec le Christ.

Repost 0
Published by Ananie - dans Neuvaines
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 09:54

On peut idéalement la réciter du 21 au 29 septembre.



Chaque jour commencer par :


Je confesse à Dieu Tout-Puissant,

Je reconnais devant mes frères, que j'ai péché,

en pensée, en parole, par action et par omission;

oui, j'ai vraiment péché.
C'est pourquoi je supplie la Vierge Marie,

les anges et tous les saints,

et vous aussi mes frères,

de prier pour moi

le Seigneur notre Dieu.


Formuler sa demande puis réciter 3 Notre Père, 3 Je vous salue Marie et 3 Gloire au Père.


Continuer en récitant la prière du jour.



Premier Jour : en l’honneur des Séraphins

Prince très glorieux de la Milice céleste, Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat contre les princes et les puissances, contre les dominateurs de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants répandus dans l'air. Venez au secours des hommes que Dieu a faits à l'image de Sa propre Nature, et rachetés à grand prix de la tyrannie du démon. Ainsi soit-il.



Deuxième Jour : en l’honneur des Chérubins

Saint Michel, Prince de la Milice des Anges, je vous invoque, exaucez-moi. Je vous supplie de prendre mon âme, au dernier jour, sous votre très sainte garde et de la conduire au lieu de rafraîchissement, de la paix et du repos, où les âmes des saints attendent dans la joie ineffable le jugement à venir et la gloire de la résurrection glorieuse. Que je parle ou me taise, que je veille, que je marche ou me repose, gardez-moi dans l'accomplissement de toutes mes oeuvres, dans tous les actes de ma vie. Préservez-moi des tentations des démons et des peines de l'enfer. Ainsi soit-il.



Troisième Jour : en l’honneur des Trônes

Grand défenseur du peuple chrétien, Saint Michel Archange, pour remplir dignement la mission qui vous a été confiée de défendre l'Église, terrassez l'hérésie, exterminez les schismes et confondez l'incrédulité. Multipliez vos victoires sur les monstres infernaux qui veulent détruire notre foi. Que l'Église de Jésus-Christ accueille de nouveaux fidèles et s'agrège des royaumes entiers afin qu'elle puisse peupler le Ciel d'âmes élues, pour la plus grande gloire du divin Rédempteur, à qui vous-même devez vos triomphes, vos mérites et votre éternelle félicité. Ainsi soit-il.


Quatrième Jour : en l’honneur des Dominations

Ô vous, qui êtes le prince et le Porte-Étendard des bons Anges, assistez-moi toujours dans votre bonté et sauvez-moi. Des légions de l'ange des ténèbres préservez-moi, afin que, sous votre conduite, je partage la lumière des bons Anges. Devant le trône du Juge Suprême, soyez mon défenseur, plaidez ma cause et conjurez la colère du Juste Vengeur. Que, par vous, à mes travaux, à mon repos, à mes jours et à mes nuits soit donnée la prospérité; que ma pensée soit toujours prête pour les oeuvres de Dieu. Ainsi soit-il.



Cinquième Jour : en l’honneur des Puissances

Saint Michel Archange, vous que la sainte Église vénère comme son gardien et protecteur, à vous le Seigneur a confié la mission d'introduire dans la céleste félicité les âmes rachetées. Priez donc le Dieu de paix d'écraser Satan sous nos pieds afin qu'il ne puisse plus retenir les hommes dans ses chaînes et nuire à l'Église. présentez au Très-Haut nos prières, afin que, sans tarder, le Seigneur nous fasse miséricorde. Vous-même, saisissez le dragon, l'antique serpent, qui est le diable et Satan, et jetez-le enchaîné dans l'abîme, pour qu'il ne séduise plus les nations. Ainsi soit-il.



Sixième Jour : en l’honneur des Vertus

Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat, afin que nous ne périssions pas au jour du redoutable jugement. prince très glorieux, souvenez-vous de nous, partout et toujours. Quand vous combattiez le dragon, on entendit dans le ciel la voix de ceux qui disaient : "Salut, honneur et gloire au Dieu Tout-Puissant !" La mer se souleva, la terre trembla, quand vous descendîtes du Ciel, venez au secours du peuple de Dieu. Ainsi soit-il.



Septième Jour : en l’honneur des Principautés

Ô ! Saint Michel, Prince trois fois saint de la Milice sacrée, chargé par Dieu d'organiser et conduire les phalanges angéliques, très digne de tout culte, de toute louange et de tout éloge : éclairez mes sens intérieurs, fortifiez mon pauvre cœur agité par les tempêtes de cette vie, élevez vers les hauteurs de la céleste sagesse mon esprit incliné vers les choses de la terre; affermissez mes pas chancelants et ne permettez pas que j'abandonne le sentier qui conduit aux Cieux; guérissez les plaies de mon âme; faites disparaître la trace de toutes les souffrances qu'engendrent en moi mes misères et mes malheurs. Ainsi soit-il.



Huitième Jour : en l’honneur des Archanges

Archange Saint Michel, qui avez pour mission de recueillir nos prières, de diriger nos combats et de peser nos âmes, je rends hommage à votre beauté, -- si semblable à celle de Dieu, qu'après son Verbe éternel aucun autre esprit céleste ne vous est comparable, -- à votre pouvoir sans limites en faveur de ceux qui vous sont dévots; à votre volonté, harmonieusement unie à celle du Cœur Sacré de Jésus et du Cœur Immaculé de Marie, pour le bien de l'homme. Défendez-moi contre les ennemis de mon âme et de mon corps. rendez-moi sensible au réconfort de votre assistance invisible et les effets de votre vigilante tendresse. Ainsi soit-il.



Neuvième Jour : en l’honneur des Anges

Glorieux Archange Saint Michel, grand zélateur de la gloire de Dieu et protecteur de l'Église universelle, vous à qui le Tout-Puissant a confié la mission de recevoir les âmes à la sortie du corps pour les présenter au très juste Juge; daignez me secourir dans mon dernier combat. Accompagné de mon bon Ange gardien, venez à mon aide et chassez loin de moi tous les esprits infernaux. Ne permettez pas qu'ils m'épouvantent alors. Fortifiez-moi dans la Foi, l'Espérance et la Charité, afin que mon âme, portée par vous à son juge, soit introduite aussitôt au lieu du repos, pour y régner éternellement avec son Rédempteur, dans la société des Esprits bienheureux. Ainsi soit-il.

Repost 0
Published by Ananie - dans Neuvaines
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 09:50

St Gilles est invoqué spécialement pour la peur, les convulsions et maladies nerveuses, pour les enfants et pour les adultes.


On peut commencer cette neuvaine par la récitation, chaque jour des litanies de Saint Gilles.


1 Notre Père, 1 Je vous salue Marie.


Prions:

Saint Gilles, qui avez rendu la santé à un si grand nombre de malades, obtenez-nous la santé du corps et celle de l'âme, afin que marchant sur vos traces dans l'humilité, la pénitence et l'amour, nous méritions d'avoir part, avec vous, aux sources de la vraie Vie.


Saint Gilles délivrez-nous, protégez-nous. Donnez-nous un coeur généreux, riche d'amour et de tendresse, de bonheur et de paix. Par Jésus, le Christ. Amen.


Saint Gilles, priez pour nous.

Saint Gilles, priez pour nous.

Saint Gilles, priez pour nous.

Repost 0
Published by Ananie - dans Neuvaines
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 09:43

Une prière à vivre durant 9 jours avant la fête de la Toussaint (du 24 octobre au 1er novembre) en compagnie du Sacré-Cœur de Jésus et de Ste Marguerite-Marie Alacoque. Allons, si possible, à la messe durant la neuvaine et particulièrement le jour de la Toussaint. Confession recommandée. Bien sûr, cette neuvaine peut aussi être vécue tout au long de l’année.


Chaque jour, si possible le matin, commencer par le signe de la Croix, puis dire la consécration, le prélude et la prière du jour et conclure par le signe de la Croix.


Prions

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen !



Consécration de la journée

Ô divin Cœur de Jésus, en faisant, en votre compagnie, ce petit tour dans l'au-delà, nous Vous consacrons tout ce que nous avons fait et ferons encore de bien, avec le secours de votre Grâce, durant cette journée. Nous Vous prions aussi d’appliquer tous vos mérites aux âmes qui ont quitté ce monde. Amen.



Prélude

Dirigeons nous un instant en pensée, avec l’Amour du Cœur de Jésus et l’abondance de ses Grâces, dans les royaumes où se trouvent les âmes souffrantes des trépassés !

Que d’âmes y viennent, en ce moment, commencer leur douloureuse captivité.

Quelle sainte légion, presque entièrement purifiée s’apprête aujourd’hui même à être libérée !

Donnons à ces âmes les prières qui les délivreront en ouvrant leurs consciences à l'Amour.


Prions le Miserere (Psaume 51)

Pitié pour moi, ô Dieu, en ta bonté, en ta grande tendresse efface mon péché, lave-moi tout entier de tout mal et de ma faute purifie-moi. Car mon péché, moi, je le connais, ma faute est devant moi sans relâche ; contre toi, toi seul, j’ai péché, ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait. Pour que tu montres ta justice quand tu parles et que paraisse ta victoire quand tu juges.


Premier jour


Que regrettez-vous, âmes souffrantes de l'au-delà, de la terre que vous avez quittée ? Je regrette le temps perdu... Je ne le croyais ni si précieux, ni si rapide, ni si irréparable... Si j’avais su... Si je pouvais encore..! Temps précieux..! Aujourd’hui, je t’apprécie comme tu le mérites. Tu m’avais été donné pour être employé tout entier à l’amour de Dieu, à ma sanctification, au soulagement et à l’édification du prochain. Mais je t’ai employé au plaisir et à des œuvres qui, maintenant, me causent de si amers regrets ! Ô vous qui vivez encore sur la terre, consacrez pour nous, au Cœur de Jésus, quelques-unes de ces heures où la grâce vous est offerte en si grande abondance et avec tant de facilité ! À l’avance, merci.


Prions

Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes souffrantes de l'au-delà, et de les faire entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir. Amen. Doux Cœur de Marie, soyez notre salut.


Un Notre Père et un Je vous Salue Marie.



Deuxième jour


Que regrettez-vous, âmes souffrantes de l'au-delà, de la terre que vous avez quittée ? Je regrette les biens dissipés... Ma fortune, ma santé, mes talents, ma position dans le monde: tout cela eût été pour moi un puissant moyen de salut, si j’avais voulu m’en servir à la gloire de Dieu. Tous ces biens se sont évanouis à mes yeux au moment de la mort ! Ah ! si j’étais riche aujourd’hui de ces biens périssables, que ne donnerais-je pas pour faire avancer d’un degré la gloire que Dieu me réserve au Ciel et pour faire connaître, ici-bas, la dévotion à son Sacré-Cœur. Ô vous qui, sur la terre, disposez encore de quelque fortune, il vous en sera demandé compte... Songez-y... Usez-en selon la justice, la piété et la charité. Acquittez-vous de vos dettes envers les vivants et envers les défunts. À l’avance, merci.


Prions

Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes souffrantes de l'au-delà, et de les faire entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir. Amen. Doux Cœur de Marie, soyez notre salut.


Un Notre Père et un Je vous Salue Marie.




Troisième jour


Que regrettez-vous, âmes souffrantes de l'au-delà, de la terre que vous avez quittée ? Je regrette la grâce méprisée... Elle m’a été offerte en si grande abondance, à chaque instant de ma vie : régénération chrétienne, vocation, sacrements, Parole de Dieu, inspirations saintes, bons exemples, faveurs insignes de pardon après la chute. Que de grâces ! Ah ! si j’avais seulement, durant un seul instant, la liberté d’étancher ma soif à ces sources de la Miséricorde qui jaillissent du Cœur Sacré de Jésus, et que les pécheurs et les indifférents dédaignent ! Ô vous sur la terre et dans l'au-delà, écoutez Sainte Marguerite-Marie vous dire du haut du Ciel : ‘Il n’est personne au monde qui ne puisse ressentir toutes sortes de secours, s’il avait réellement, pour Jésus-Christ, un amour reconnaissant, tel que celui qu’on Lui témoigne par la dévotion à son Sacré-Cœur.’


Prions

Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes souffrantes de l'au-delà, et de les faire entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir. Amen. Doux Cœur de Marie, soyez notre salut.


Un Notre Père et un Je vous Salue Marie.




Quatrième jour


Que regrettez-vous, âmes souffrantes de l'au-delà, de la terre que vous avez quittée ? Je regrette le mal commis. Il me paraissait autrefois si léger et si agréable. J’en étouffais les remords au milieu des plaisirs. Maintenant, son poids m’accable, son amertume fait mon tourment, son souvenir me poursuit et me déchire. Ah ! si je pouvais retourner à la vie. Nulle promesse, nul plaisir, nulle richesse, nulle parole séduisante ne serait capable de m’engager à commettre le plus petit péché. Ô vous qui avez encore la liberté de choisir entre Dieu et le monde, regardez les épines, la Croix, les flammes qui ont torturé le Cœur de Jésus ; elles vous diront ce que nos péchés Lui ont coûté de souffrances.


Prions

Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes souffrantes de l'au-delà, et de les faire entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir. Amen. Doux Cœur de Marie, soyez notre salut.


Un Notre Père et un Je vous Salue Marie.




Cinquième jour


Que regrettez-vous, âmes souffrantes de l'au-delà , de la terre que vous avez quittée ? Je regrette les scandales donnés. Si, au moins, je n’avais que mes fautes à regretter ! Si, en mourant, j’avais pu arrêter les tristes conséquences de mes scandales et de mes malédictions ! Ô vous qui venez me visiter en compagnie du Sacré-Cœur et qui faites briller à mes yeux un rayon de sa Lumière, vous avez en Lui le moyen le plus sûr et le plus facile, en coopérant à sa grâce et vous animant de son zèle, de convertir plus d’âmes que j’en ai scandalisées sur terre.


Prions

Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes souffrantes de l'au-delà, et de les faire entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir. Amen. Doux Cœur de Marie, soyez notre salut.


Un Notre Père et un Je vous Salue Marie.




Sixième jour


Que regrettez-vous, âmes souffrantes de l'au-delà, de la terre que vous avez quittée ? Je regrette ne n’avoir pas été assez souvent au sacrement de la Réconciliation. Oui la confession est guérison pour l’âme. Ô vous qui êtes encore sur la terre, allez pour nous, vous jetez dans les bras du Père de Miséricorde ! À l’avance, merci.


Prions

Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes souffrantes de l'au-delà, et de les faire entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir. Amen. Doux Cœur de Marie, soyez notre salut.


Un Notre Père et un Je vous Salue Marie.


Septième jour


Que regrettez-vous, âmes souffrantes de l'au-delà, de la terre que vous avez quittée ? Je regrette le peu de charité que j’ai eu sur la terre pour les âmes des défunts. J’aurais pu leur être si utile durant ma vie ! Prières, aumônes, bonnes œuvres, Communions, dévotion au Sacré-Cœur; que de moyens n’avais-je pas pour consoler ces pauvres âmes. Ah ! si je pouvais retourner sur la terre, que de saintes Messes n’entendrais-je pas ! Combien n’en ferais-je pas célébrer pour toutes ces âmes oubliées ! Quelles prières n’adresserais-je pas au Ciel à leur intention ! Vous, vous le pouvez encore...


Prions

Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes souffrantes de l'au-delà, et de les faire entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir. Amen. Doux Cœur de Marie, soyez notre salut.


Un Notre Père et un Je vous Salue Marie.




Huitième jour


Que regrettez-vous, âmes souffrantes de l'au-delà, de la terre que vous avez quittée ? Nous regrettons de ne pas avoir suffisamment aimés nos directeurs spirituels. Priez pour vos prêtres, vos évêques et votre Pape. Aimez particulièrement les enseignants spirituels qui incarnent la lumière du Christ, ils sont cadeaux de Dieu pour vous conduire au Paradis.


Prions

Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes souffrantes de l'au-delà, et de les faire entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir. Amen. Doux Cœur de Marie, soyez notre salut.


Un Notre Père et un Je vous Salue Marie.


Neuvième jour


Que regrettez-vous, âmes souffrantes de l'au-delà, de la terre que vous avez quittée ? Nous regrettons de ne pas avoir suffisamment aimé Marie, la Sainte Mère de Dieu. Elle est un raccourcie pour nous conduire sur le chemin du Cœur de Jésus. Elle est une puissante avocate car elle ne supporte pas de voir ses enfants souffrir. Consacrez-vous à Dieu par le Cœur Immaculé de Marie, elle vous protégera des embûches du démons. Priez le saint Rosaire et confiez-vous à elle. Placez aussi vos enfants et toute votre famille sous sa protection maternelle.


Prions

Ô Seigneur, Dieu tout-puissant, nous Vous supplions, par le Sang très précieux de Jésus, répandu durant sa Passion, de délivrer les âmes souffrantes de l'au-delà, et de les faire entrer dans votre Gloire, afin qu’elles commencent dès maintenant à Vous bénir. Amen. Doux Cœur de Marie, soyez notre salut.


Un Notre Père et un Je vous Salue Marie.


Repost 0
Published by Ananie - dans Neuvaines
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 09:41

Seigneur, ayez pitié de nous,
Jésus-Christ, ayez pitié de nous,
Seigneur, ayez pitié de nous,
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous,
Père céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Sainte Marie, priez pour nous.
Médiatrice de toutes les grâces, priez pour nous.
Reine des cœurs, priez pour nous.
Saint Louis-Marie de Monfort, priez pour nous,
fidèle imitateur de Jésus-Christ, priez pour nous,
prédicateur éloquent de la Croix, priez pour nous,
chantre du Sacré-Cœur, priez pour nous,
dévot esclave de Jésus en Marie, priez pour nous,
apôtre du très saint Rosaire, priez pour nous,
homme d'oraison, priez pour nous,
prodige de mortification, priez pour nous,
amant passionné de la pauvreté, priez pour nous,
champion intrépide de la vérité, priez pour nous,
défenseur ardent de la foi catholique, priez pour nous,
zélateur infatigable de la gloire de Dieu et du salut des âmes, priez pour nous,
restaurateur des temples du Seigneur, priez pour nous,
père des pauvres, priez pour nous,
secours des infirmes et des malades, priez pour nous,
instituteur de l'enfance et de la jeunesse, priez pour nous,
fondateur de congrégations religieuses, priez pour nous,
modèle des prêtres et des missionnaires,
obtenez-nous la véritable sagesse, saint Louis-Marie de Monfort,
l'esprit de foi, saint Louis-Marie de Monfort,
l'esprit de prière, saint Louis-Marie de Monfort,
l'esprit d'humilité, saint Louis-Marie de Monfort,

l'amour de la croix, saint Louis-Marie de Monfort,

votre vraie dévotion à Marie, saint Louis-Marie de Monfort,

votre amour pour l'Église, saint Louis-Marie de Monfort,

votre courage dans les épreuves, saint Louis-Marie de Monfort,

votre amour de la vie cachée, saint Louis-Marie de Monfort,

votre zèle pour la conversion des pécheurs, saint Louis-Marie de Monfort,

la persévérance dans le bien, saint Louis-Marie de Monfort,

la grâce d'une bonne mort, saint Louis-Marie de Monfort,

le règne de Jésus par Marie, saint Louis-Marie de Monfort.


Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

V. Saint Louis-Marie de Monfort
R. Intercédez pour nous.


Prions:

Ô Dieu, qui avez fait de saint Louis-Marie un prédicateur éminent du Règne de votre Fils unique, et par lui avez suscité dans votre Église une double famille religieuse; daignez nous accorder, selon son enseignement et à son exemple, la grâce de servir toujours sous le joug suave de la bienheureuse Vierge Mère, ce même Fils bien-aimé qui vit et règne avec vous en l'unité du Saint-Esprit dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Souvenez-vous:
Souvenez-Vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu'on n'a jamais entendu dire qu'aucun de ceux qui ont eu recours à Votre protection, imploré Votre assistance ou réclamé Vos suffrages, ait été abandonné. Animé de cette confiance, ô Vierge des vierges, ô ma Mère, je viens à Vous, et gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à Vos pieds. Ô Mère du Verbe incarné, ne méprisez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Amen.

Trois Ave Maria et trois fois : Marie, médiatrice de toutes les grâces, priez pour nous.

Consécration :
Marie, Mère de Dieu et Mère des hommes
je vous prends aujourd’hui
comme modèle de ma consécration à Dieu.
Soyez pour moi le signe lumineux
qui m’appelle sans cesse à vivre
la Foi, l’Espérance et la Charité.

Vous êtes la nouvelle Ève,
la Mère des vivants.
C’est pourquoi j’ose faire appel
à votre puissante intercession.
Mère de l’Église, je vous prie :
acceptez ce don de moi-même.

Prenez-moi comme votre enfant,
formé à votre image,
porté par votre amour,
soutenu par votre prière.

Montrez-moi Jésus,
le Fils béni de vos entrailles,
l’Avent de Dieu en ce temps.

Montrez-moi votre Fils
que je veux suivre
par la force de l’Esprit-Saint
jusqu’en la maison du Père,
Dieu qui vit dans l’éternité.
Amen.

Repost 0
Published by Ananie - dans Neuvaines
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 09:39

Seigneur, ayez pitié de nous, kyrie eléison !

Jésus-Christ, ayez pitié de nous, kyrie eléison !

Seigneur, ayez pitié de nous, kyrie eléison !

Jésus-Christ, écoutez-nous, kyrie eléison !

Dieu le Père, du haut des cieux, ayez pitié de nous.

Dieu le Fils, Rédempteur du monde, ayez pitié de nous.

Dieu le Saint Esprit, ayez pitié de nous.

Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous.
Notre Père Saint Benoît, priez pour nous.
Saint Benoît, gloire des patriarches, priez pour nous.

Saint Benoît, rédacteur de la sainte règle, priez pour nous.

Saint Benoît, homme de Dieu, priez pour nous.
Saint Benoît, serviteur de Jésus-Christ, priez pour nous.

Saint Benoît, rempli de l'Esprit-Saint, priez pour nous.
Saint Benoît, rempli de l'esprit de tous les justes, priez pour nous.
Saint Benoît, sage législateur, priez pour nous.
Saint Benoît, image de toutes les vertus, priez pour nous.

Saint Benoît, exemple de perfection, priez pour nous.

Saint Benoît, honneur des confesseurs de la Foi, priez pour nous.

Saint Benoît, perle de sainteté, priez pour nous.

Saint Benoît, soleil resplendissant dans l'Eglise du Christ, priez pour nous.

Saint Benoît, étoile brillante dans la maison du Seigneur, priez pour nous.

Saint Benoît, père des moines d'occident, priez pour nous.
Saint Benoît, inspirateur de nombreux saints, priez pour nous.

Saint Benoît, modèle des cénobites, priez pour nous.

Saint Benoît, auteur de merveilles, priez pour nous.

Saint Benoît, maître de vie spirituelle invincible dans la foi, priez pour nous.

Saint Benoît, inébranlable dans l'espérance, priez pour nous.

Saint Benoît, animé de l'amour de Dieu, priez pour nous.

Saint Benoît, ferme appui des malheureux, priez pour nous.

Saint Benoît, toujours prêt à secourir, priez pour nous.

Saint Benoît, très bon pour les pauvres, priez pour nous.

Saint Benoît, très bon pour les malades, priez pour nous.

Saint Benoît, très bon pour les enfants, priez pour nous.
Saint Benoît, modèle de pureté, priez pour nous.
Saint Benoît, modèle d'humilité, priez pour nous.

Saint Benoît, modèle de charité, priez pour nous.

Saint Benoît, modèle de piété, priez pour nous.

Saint Benoît, vertueux dès la jeunesse, priez pour nous.
Saint Benoît, défenseur magnifique des âmes au moment de la mort, priez pour nous.

Saint Benoît, vainqueur de l'enfer, priez pour nous.

Saint Benoît, par la sainte Croix, toujours vainqueur des esprits impurs, priez pour nous.

Saint Benoît, protecteur puissant contre les épidémies, les poisons, les maladies, les maléfices et les tentations du démon, priez pour nous.

Saint Benoît, vous qui avez déraciné les idoles du Mont Cassin, priez pour nous.

Saint Benoît, protecteur de Subiaco contre les satanistes, priez pour nous.

Saint Benoît, vainqueur de Satan, priez pour nous.

Saint Benoît, soutien des exorcistes, priez pour nous.

Saint Benoît, vous qui les aidez puissamment dans les bénédictions, priez pour nous.

Saint Benoît, doué du don des miracles, priez pour nous.

Saint Benoît, fidèle à recevoir les sacrements, priez pour nous.

Saint Benoît, mort debout dans l'Église, priez pour nous.

Saint Benoît, retourné à Dieu en priant, priez pour nous.

Saint Benoît, protecteur de ceux qui vous invoquent, priez pour nous.


Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, ayez pitié de nous.


Crux Sancti Patri Benedicti, libera nos !

Vade Retro, Satana !

Non Suade Mihi Vana.

Sunt Mala Quae Libas.

Ipse Venena Bibas !


Crux Sancta Sit Mihi Lux !

Non Draco Sit Mihi Dux

Crux Sancti Patri Benedicti, libera me !


Prions:

Père Eternel et Miséricordieux, qui avez fait don à Saint Benoît de votre

puissance contre l’ennemi commun, nous Vous prions de nous accorder, par ses

mérites et son intercession, de mener le combat contre le démon sous la

protection de la Très Sainte Vierge et pour l’honneur de Votre Fils Jésus-Christ

qui, étant Dieu, vit le règne avec vous en l’unité du Saint-Esprit pour les siècles

des siècles. Amen.

Repost 0
Published by Ananie - dans Neuvaines
commenter cet article
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 19:45

Vierge Immaculée, Mère de Grâce, Rosa Mystica, en l'honneur de Ton Divin Fils, nous nous prosternons devant toi pour implorer la miséricorde de Dieu; non pas pour nos mérites, mais pour la bonté de Ton Coeur Maternel.

Nous demandons secours et grâces, certains que tu nous écouteras.

 

Je vous salue Marie.

 

Mère de Jésus, Reine du Saint Rosaire et Mère de la véritable Eglise, corps Mystique du Christ, nous demandons pour le monde brûlé par les discordes le don de l'unité et de la paix et toutes les grâces qui peuvent nous convertir et qui peuvent convertir les coeurs de beaucoup de tes fils !

 

Je vous salue Marie.

 

Rosa Mystica, Reine des Apôtres, fait fleurir de part le monde plusieurs vocations religieuses et sacerdotales qui, avec la sainteté de la vie et le zèle ardent pour les âmes, puissent étendre le règne de Dieu dans le monde entier !

Comble nous aussi de tes faveurs célestes!

 

Salve Régina.

 

Rosa Mystica, prie pour nous.

 

Repost 0
Published by Ananie - dans Neuvaines
commenter cet article
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 19:42

Nous avons confiance en Toi !

Seigneur Jésus, par ton Cœur, Tu nous as révélé l'étendue de ton amour. Ce que Tu attends de nous avant tout, c'est que nous croyions en ton amour. C'est pourquoi nous venons proclamer que nous y croyons, et que nous mettons toute notre confiance en ton Cœur miséricordieux.

Cœur Sacré de Jésus…
Nous avons confiance en Toi
Dans nos épreuves et nos souffrances…
Nous avons confiance en Toi
Dans les dangers et les difficultés…
Nous avons confiance en Toi
Dans le doute et l'angoisse…
Nous avons confiance en Toi
Dans les échecs et les contretemps…
Nous avons confiance en Toi
Chaque fois que notre prière semble ne pas être exaucée…
Nous avons confiance en Toi
Au plus fort de la tentation…
Nous avons confiance en Toi
Malgré nos péchés et nos mauvaises habitudes…
Nous avons confiance en Toi
Dans la maladie et la souffrance…
Nous avons confiance en Toi
A chaque instant de notre vie…
Nous avons confiance en Toi
A l'heure de notre mort…
Nous avons confiance en Toi

Seigneur Jésus, Tu nous as montré dans ton Evangile à quel point la confiance te touchait. Nous voulons nous aussi toucher ton Cœur en mettant toute notre confiance en Toi. Nous croyons fermement que Tu nous aimes d'un amour infini, et qu'à chaque instant, nous pouvons trouver en toi le chemin, la vérité et la vie. Nous ne nous appuyons pas sur notre force ou notre courage mais, justement parce que nous sommes faibles, parce que nous sommes pécheurs, nous nous en remettons à l'amour de ton Cœur.

Cœur Sacré de Jésus, nous avons confiance en Toi.

 

Repost 0
Published by Ananie - dans Neuvaines
commenter cet article
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 08:51

Cette neuvaine se prie si possible devant une image représentant Notre Dame du Perpétuel Secours (Voir dans l'album Images Vierge Marie)


Premier jour :

O Mère du Perpétuel Secours, que j'aime à venir prier au pied de votre image miraculeuse ! Elle éveille en moi les sentiments de la confiance la plus vive et la plus filiale. Vous tenez entre vos bras Jésus, mon Sauveur et mon Dieu. Il est le Tout-Puissant, le Maître absolu de la vie et de la mort, le Dispensateur souverain de tout bien et de toute grâce. Et vous êtes sa Mère ! vous avez donc tout droit pour le prier et tout droit pour en être exaucée. Il a d'ailleurs souvent prouvé, à nous autres pécheurs, qu'il ne savait et ne voulait rien vous refuser.
Je m'adresse donc à votre toute-puissante intercession, ô Mère de Jésus, et vous supplie de m'accorder pendant cette neuvaine la grâce … [désigner ici l'intention de la neuvaine].
Je viens vous prier avec une confiance totale, persuadé que vous ne cessez jamais vous-même de prier pour vos enfants, et donc aussi pour moi.

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.


Deuxième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, en cet enfant Jésus encore tout faible que vous serrez contre votre cœur, vous ne voyez pas seulement le Fils de Dieu, votre Fils, mais aussi tous les hommes devenus, par la volonté de Dieu et par votre acceptation à Nazareth et au Golgotha, vos véritables enfants. Vous n'oubliez pas la parole de votre Fils au Calvaire qui, considérant son disciple Jean et nous tous en lui, vous a dit : « Voici ton fils ! » (Jn 19, 26).
O ma Mère, avec cette simplicité d'un fils malheureux, je viens vous dire combien je souffre et suis tenté de désespérer. Cependant, je sais que je suis votre enfant et que vous écoutez toutes nos prières. O ma Mère, vous connaissez ma demande : exauce-la pour la plus grande gloire de votre Fils, mon Seigneur !

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.


Troisième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, j'aime à contempler votre image bénie. Elle me parle ave éloquence de toutes vos grandeurs. A droite, j'y vois l'archange Gabriel, le divin Ambassadeur qui vous salua du titre absolument unique de « Pleine de grâce ». A gauche, j'y vois l'archange Michel dont la présence nous rappelle que vous commandez à toutes les milices célestes. En votre main droite, vous tenez les mains du Roi des rois. Tout cela me rappelle que vous êtes la Femme bénie entre toutes les femmes, le plus bel ornement de l'univers, la créature jugée seule digne de devenir la Mère du Verbe incarné. Vous êtes l'Immaculée, la Toute-Sainte, le chef-d'œuvre du Très-Haut. Vous êtes la Reine de la terre et des cieux, le grand honneur de notre humanité.
O Mère admirable, loin de m'effrayer, votre incomparable grandeur ne fait qu'augmenter ma confiance : si Dieu, dans sa bonté, vous a faite si sainte et si puissante, c'est pour notre salut, et si vous vous réjouissez de vos privilèges, c'est qu'ils vous permettent de mieux nous secourir. O Mère incomparable, accordez-moi la grâce que je sollicite de votre maternelle tendresse.

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.


Quatrième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, votre maternel regard réconforte nos cœurs inquiets et blessés. Vous nous apparaissez comme la Tige sacrée sur laquelle s'épanouit la Fleur de toute pureté et de toute vertu, votre Jésus, notre Dieu. Nous L'offrant ainsi par vos mains maternelles, nos cœurs s'ouvrent plus largement à sa venue et à ses desseins sur nous. Sur votre front brille une étoile radieuse. N'êtes-vous pas, en effet, « L'Etoile du matin » qui nous annonce le jour du salut et de la rédemption ? N'êtes-vous pas celle qui nous rappelez la promesse évangélique du jour sans déclin et de l'éternité bienheureuse ? N'êtes-vous pas aussi « L'Etoile de la mer » qui fait rayonner l'espoir au sein des plus noires tempêtes ?
O Mère très aimable, comme vous nous rendez léger le fardeau du devoir, et doux le joug de Jésus-Christ ! Aussi, votre souvenir me met de la joie au cœur et l'évocation de votre nom ramène de la paix dans mon âme inquiète. Laissez-moi vous redire toujours : O Mère si digne d'être aimée, je vous aime ! Par vous et avec vous, j'aime votre divin Fils ! O sainte Mère d'espérance, exaucez-moi !

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.


Cinquième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, je trouve en votre sainte image un autre motif d'espérer en votre bonté. Vous vous y montrez aussi la Mère des douleurs. Celui que vous étreignez dans vos bras, c'est Jésus, crucifié dans son cœur avant de l'être dans sa chair. Déjà lui sont représentés les instruments de la passion et vous souffrez avec lui à cette vue prophétique.
Comme vous, ô Marie, je compatis aux souffrances de votre Fils et, comme lui, je compatis aux vôtres. Ma compassion est d'autant plus vive que ce sont nos péchés qui, en clouant Jésus à la croix, ont torturé votre âme si aimante. Aujourd'hui, c'est au nom de vos douleurs que je vous prie. Donnez-moi la contrition de tous mes péchés et le courage de les éviter désormais. Daignez aussi agréer favorablement la requête que je vous adresse dans cette neuvaine.

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.


Sixième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, parce que vous êtes bonne et que vous êtes notre Mère, la souffrance vous a faite compatissante à nos peines. Cette compassion à notre égard, je la vois dans vos yeux empreints d'une pitié attendrie. Ils se fixent moins sur votre divin Fils que sur vos pauvres enfants de la terre. Qu'il est doux à l'âme accablée de rencontrer un cœur ami qui sache compatir ! mais quand ce cœur est celui d'une mère, et d'une mère telle que vous, c'est l'une des plus grandes consolations de la vie.
A vos pieds, je viens donc reprendre courage, ô Mère compatissante ! Je suis sûr que vous n'abandonnerez pas votre enfant. Ecoutez le cri de ma misère. Dites à mon âme la parole qui console et accordez-moi la faveur que j'implore de votre bonté.

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.


Septième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, vous êtes la Médiatrice de toute grâce. Oui, vous êtes la trésorière du Bon Dieu qui veut que toute grâce passe par vos mains avant de nous être donnée. Votre image me rappelle que vous êtes la Mère de Jésus, la Mère des douleurs, et que vous êtes ma Mère. Mère de Jésus, vous êtes si intimement unie au Cœur de votre Fils. Mère des douleurs, vos souffrances, unies à celles de Jésus, ont coopéré à notre salut. Mère des hommes, vous avez accepté de nous venir en aide.
Oui, je le sais, une âme fidèle à vous invoquer est sûre de votre protection et une âme protégée par vous ne peut se perdre. C'est donc avec assurance que j'ai recours à vous. Obtenez-moi, à votre ressemblance, la fidélité dans le service des intérêts de Dieu. Obtenez-moi aussi la faveur que, durant cette neuvaine, je sollicite de votre maternelle tendresse.

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.


Huitième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, un sentiment de crainte me serre parfois le cœur. En effet, lorsque je songe à ma misère, je me trouve audacieux d'oser m'adresser à vous et d'implorer vos faveurs. Cependant, votre douce image semble me dire : « Confiance, mon enfant ! Ne suis-je pas la Mère de la miséricorde qui cherche, non des mérites à récompenser, mais des maux à guérir ? Mon titre de Mère du Perpétuel Secours ne proclame-t-il pas que Dieu m'envoie vers vous pour vous soulager en son Nom de toutes vos misères ? »
C'est donc à votre clémence que je fais appel aujourd'hui, ô Marie. Ma confiance repose toute entière sur votre indulgente et compatissante bonté. A vous de me protéger, de me secourir, de me consoler de la manière que vous savez le mieux ;

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.


Neuvième jour :

O Mère du Perpétuel Secours, me voici arrivé au terme de cette neuvaine où, chaque jour, je suis venu me prosterner à vos pieds. Aujourd'hui plus que jamais, ma supplication monte vers vous, ardente et confiante. Je ne puis en douter, vous avez entendu le cri de ma prière : vous m'accorderez ce que je sollicite, ou une grâce plus précieuse encore. Par votre Fils crucifié pour nous, par vos douleurs unies aux siennes, par votre amour miséricordieux, par votre titre de Mère du Perpétuel secours, exaucez-moi si telle est la volonté de Dieu !
O ma Mère, ma confiance est si grande que, dès à présent, je vous dis merci ! Merci pour les grâces du passé ; merci pour celles que j'attends de votre inépuisable amour ! O Mère secourable, comme Jésus vous a donnée à nous, maintenant donnez-nous Jésus pour toujours, car c'est Lui la Grâce des grâces ! Amen.

Notre Père, Je vous salue Marie, Souvenez-vous.

 

Repost 0
Published by Ananie - dans Neuvaines
commenter cet article
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 08:47

Le premier jour de la neuvaine commencer par réciter les litanies de Saint Joseph. On finira la neuvaine le dernier jour par ces mêmes litanies.

Chaque jour réciter les très belles Salutations à Saint Joseph de Saint Jean Eudes, puis lire la méditation du jour et les prières finales (qui sont juste ci-dessous).

 

 

 

 

Prière à réciter chaque jour après la méditation :

 

1 Notre Père.
1 Je vous salue Marie.
1 Gloire au Père.

 

O Joseph, père virginal de Jésus, très pur époux de la Vierge Marie, chaque jour, prie pour nous Jésus lui-même, le Fils de Dieu, afin que, fortifié par sa grâce, nous puissions lutter comme il convient dans la vie, et être couronnés par lui dans la mort.

 

Jésus, Marie, Joseph, je vous confie mon cœur et mon âme !
Jésus, Marie, Joseph, assistez-moi jusqu’à mon dernier soupir !
Jésus, Marie, Joseph, que mon âme puisse partir en paix vers vous !




1er jour : Saint Joseph, modèle de foi.

« Joseph fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : Il prit chez lui son épouse » (Mt 1,24).

Avec Joseph, modèle de foi, Seigneur, nous t’en prions : que la force et le courage puissent abonder pour tous ceux qui travaillent à édifier un monde de sagesse selon ton Evangile.

O Saint Joseph, nous désirons, nous aussi, participer à ce mystère salvifique, pour que le Dieu de l’Incarnation puisse habiter aussi en nous et que nous puissions être fidèles à tous ses projets.

 

2ème jour : Saint Joseph, modèle d’espérance.

Avec Joseph, modèle d’espérance, Seigneur, nous t’en prions : laisse éclater en nous ta force et nous irons, comme Joseph, là où tu le désires, bâtir avec nos frères une cité plus humaine, et façonner le Royaume où règne ta justice.

O Saint Joseph, puissions-nous apprendre de toi à espérer, et que cette espérance puisse nous transformer et nous donner le goût du combat et de l’action !


3ème jour : Saint Joseph, modèle de charité.

Avec Joseph, modèle de charité, Seigneur, nous t’en prions : aide-nous à comprendre combien la vie chrétienne n’est rien d’autre que l’amour de Dieu et du prochain.

O Saint Joseph, en serviteur fidèle, tu as pris un soin affectueux de Marie et de Jésus, inspire-nous de toujours vouloir partager avec notre prochain ce même amour fidèle et généreux ainsi que les vertus vraies et authentiques.


4ème jour : Saint Joseph, modèle de chasteté.

Avec Joseph, modèle pour tous ceux qui cherchent la pureté d’âme, Seigneur, nous t’en prions : enseigne-nous l’amour véritable, pour que nous puissions reconnaître ta présence dans la fidélité et le respect de nos promesses et de nos engagements.

O Saint Joseph, toi qui as ouvert la voie au salut du monde par la pureté de ton amour, rend-nous capables d’être de véritable témoins du Fils de Dieu dans le monde d’aujourd’hui.


5ème jour : Saint Joseph, modèle d’obéissance.

Avec Joseph, modèle d’obéissance, Seigneur, nous t’en prions : enseigne-nous le partage, qui est une des formes de l’amour, pour que nous puissions faire avec joie la volonté de ton Père qui nous aime tellement.

O Saint Joseph, nous voulons passer tout le reste de notre vie en accord avec le projet du Créateur pour nous. Aide-nous, afin que chaque jour, nous soyons fidèles à son amour et à sa volonté.


6ème jour : Saint Joseph, modèle des priants.

Avec Joseph, modèle des priants, Seigneur, nous t’en prions : fait-nous découvrir les paroles de louange qui glorifient le seul vrai Dieu de qui viennent toute sagesse et toute sainteté.

O Saint Joseph, en dépit de tous les bruits de ce monde, apprend-nous à prier avec le cœur et donne-nous d’aimer ces moments précieux où nous invitons Dieu à partager notre vie.


7ème jour : Saint Joseph, modèle des mourants.

Avec Joseph, modèle pour ceux qui souffrent, Seigneur, nous t’en prions : quand notre âme devra quitter ce monde, fait que nous puissions vaincre l’Ennemi et remettre notre âme, dans la paix la plus douce, entre les mains du Père.

O Saint Joseph, époux de la bienheureuse Vierge Marie, nous te recommandons notre dernière heure ici-bas. Au moment de notre trépas, augmente en nous le désir du Ciel.


8ème jour : Saint Joseph, modèle des travailleurs.

Avec Joseph, modèle des bons ouvriers, Seigneur, nous t’en prions : enseigne-nous l’amour pour notre travail. Puissions-nous apprendre à l’accomplir avec justice et honnêteté.

O Saint Joseph, qu’à ton exemple, nous sachions travailler avec reconnaissance, joie, ordre, paix, modération et patience. Par notre labeur, apprend-nous à utiliser tous les dons reçus de Dieu.


9ème jour : Saint Joseph, modèle de soutien parental.

Avec Joseph, modèle des soutiens de famille, Seigneur, nous t’en prions : donne à nos enfants une vision du monde qui les engage à te suivre dans le seul chemin qu’est la vérité.

O Saint Joseph, enseigne-nous à éduquer nos enfants dans la foi, la pureté, le dévouement et le respect de tout ce qui est beau.

Repost 0
Published by Ananie - dans Neuvaines
commenter cet article