Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pour Retourner À L'accueil

  • : Ananie
  • Ananie
  • : Ce blog a pour but de présenter une vision spirituelle de la tradition chrétienne
  • Contact
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 23:03

Dans cet essai je tente de montrer que les voies chrétienne et bouddhiste, même si elles conçoivent la spiritualité différemment, tendent ultimement à amener l'individu vers un même état d'être... Ma vision étant loin d'être celle d'un Saint ou d'un Bouddha et ma connaissance des voies spirituelles dont je parle n'étant pas celle d'un véritable enseignant de ces traditions, il est tout à fait possible que cet écrit contienne des imprecisions mais son but est seulement d'amorcer une possibilité de lien entre ces deux courants spirituels dans l'esprit de celui ou celle qui le lira.

Certains chrétiens pensent que le bouddhisme n'est pas une voie spirituelle mais seulement une sagesse, une philosophie de vie. Ceux-ci pourront lire par exemple le 'Livre tibétain de la vie et de la mort' de Sogyal Rinpoché ou 'Le Moine et le Lama' de Frédéric Lenoir (qui rapporte les entretiens entre un Abbé bénédictin et un Maître bouddhiste) pour se faire une idée de la véritable profondeur du bouddhisme tibétain.

 

On peut comparer les différentes voies spirituelles à plusieurs chemins qui montent sur une même montagne. Lorsque l'on commence à en monter un, on est d'abord entouré d'une dense forêt, avec peu de visibilité autour et si l'on ne veut pas se perdre, il faut bien regarder le chemin devant soi, ne pas le quitter des yeux.

Mais à mesure que l'on monte, la végétation se rarifie de plus en plus avec l'altitude (comme sur toute montagne) ; ainsi, on commence à voir un peu plus loin autour, entre les arbres, et on distingue d'autres chemins mais sans savoir jusqu'où ils vont. En continuant notre ascension, on finit par sortir de la forêt et percevoir, au loin, le sommet. Là, dans cette rare végétation d'altitude, on a une vue d'ensemble, et on constate que les chemins qui visent une pleine réalisation spirituelle, au delà de toute conception, croyance, ou élaboration mentale quelle qu'elle soit (comme dans le bouddhisme ou le christianisme des Pères et des Saints où l'on ne peut concevoir l'absolu ou Dieu) s'orientent tous dans un même sens. Ainsi, plus on se rapproche du sommet, plus on se rend compte que les différentes voies d'ascension s'y rejoignent... Et je suppose que lorsque l'on arrive tout près du sommet, il n'y a plus de chemin tracé.

 

Malheureusement, il nous arrive parfois de comparer notre voie spirituelle à une autre en pensant que cette première est la meilleure car menant à une plus profonde réalisation. Mais en fait, cela est très difficile de comparer des traditions différentes car celles-ci s'inscrivent dans des cultures bien spécifiques et il est impossible de vraiment comprendre une voie spirituelle sans être imprégné de la culture, de l'état d'esprit et de la philosophie dans laquelle elle s'inscrit.

 

Avant de comparer deux traditions spirituelles et de penser qu'elles ne mènent pas à la même réalisation il faut, à mon avis, répondre à certains critères :

  • Avoir étudié pendant plusieurs années les traditions dont on parle non seulement dans des livres mais surtout en ayant reçu de nombreux enseignements oraux de grands pratiquants de ces courants spirituels (certains prêtres, moines, lamas, swamis...) et si possible de plusieurs enseignants différents pour avoir plusieurs points de vue.

 

  • Avoir discuté avec ces enseignants pour vérifier si l'on a bien compris leurs enseignements.

  • Avoir suffisament pratiqué leurs méthodes spirituelles (méditation, prière...) pour les avoir ressenties de l'intérieur.

  • Avoir rencontré des personnes faisant partie de ces traditions et ayant atteind une certaine réalisation, un certain état de sainteté pour pouvoir pressentir ce qu'aucun mot, aucun concept, aucune compréhension même ne pourra jamais nous faire percevoir.

Et même en ayant rempli toutes ces conditions on n'aura qu'une connaissance approximative des voies spirituelles en question car toutes celles qui ont fait leurs preuves sont d'une profondeur insondable et une vie entière ne suffit parfois pas à faire le tour d'une seule de ces traditions.

Lorsque l'on pense que notre tradition est la meilleure je crois que l'on devrait se rappeler que tous les grands enseignements spirituels ont été donnés par des maîtres réalisés dont la conscience nous dépasse complètement, et qu'ils ont fait leurs preuves en produisant de nombreux saints (quel que soit le nom qu'on leur donne) n'étants pas plus grands dans une tradition que dans une autre.

Cela me paraît dommage de croire qu'il n'y a qu'une seule bonne manière de décrire la réalité car elle est au delà des mots et suivant le système de référence dans lequel on se place les mots pour la décrire pourront être complètement différents. De la même manière je crois qu'il est faux de penser qu'il n'y a qu'une voie qui puisse mener à l'Eveil, à la Sainteté, à l'union à Dieu car cet état est au delà de l'enseignement et de la pratique spirituelle quelle qu'elle soit.

 

Voyons donc, en gros, les conceptions bouddhistes et chrétiennes.

  • Les bouddhistes disent que nous avons tous la nature de Bouddha et que nous ne la réalisons pas parce que nous nous identifions à un moi qui est une illusion. Pour eux parvenir à l'état de Bouddha c'est se libérer de cette illusion d'être un moi séparé de ce qui nous entoure et se rendre compte que le Bonheur c'est d'agir pour le bien d'autrui.

  • Les chrétiens disent, quand à eux que nous sommes une création de Dieu et que pour parvenir à la sainteté nous devons unir notre moi à Dieu, de manière à ne faire qu'un avec lui. Ainsi Dieu pourra agir au travers de notre personne pour le bien de tous.

La principale différence apparente entre ces deux conceptions réside dans la place que ces courants spirituels donnent au moi : d'un côté on doit déjouer l'illusion d'être un 'je' séparé de ce qui nous entoure, et de l'autre on doit unir ce moi à Dieu. Bien sur il ne faut pas avoir une idée erronée de Dieu comme l'ont certaines personnes. Pour les auteurs chrétiens (Saints et Pères de l'Eglise), Dieu n'est pas un vieillard assis sur son nuage qui nous juge, nous récompense et nous condamne. Tous les maitres chrétiens et Jésus Christ lui-même, disent que Dieu et au centre de nous-mêmes et lorsqu'ils en parlent comme s'il était extérieur à nous c'est pour insister sur le fait qu'il est extérieur au moi car il transcende cette notion de moi (ce qui ne veut pas dire qu'il n'est pas en nous).

 

Il est vrai que notre conception de la spiritualité oriente notre travail spirituel et conditionne donc notre réalisation future... Ce qui pourrait impliquer que des conceptions différentes ne mèneront pas au même état spirituel. Mais une conception n'a de sens que dans un système de référence particulier. Ainsi deux conceptions différentes, mais s'inscrivant dans deux cultures différentes pourront tout à fait mener à la même chose.

On peut symboliser cela par une comparaison : deux personnes (qui peuvent représenter orientaux et occidentaux) sont dans une pièce (qui peut représenter la spiritualité) à deux endroits différents. Lorsqu'elles décrivent la pièce, si on les écoute de l'extérieur et que l'on compare leurs conceptions, il nous semblera que ces personnes sont dans une pièce différente : l'une dira que le bureau est à gauche et la porte en face et l'autre que le bureau est en face et la porte à droite. Mais en fait pour se rendre compte que ces deux personnes décrivent la même pièce, il faut se mettre à leur place et considérer que leur point de vue n'a de sens que si l'on se place à un endroit bien particulier de la pièce.

 

Ainsi, la plus grosse différence culturelle entre les occidentaux et les orientaux, l'écart entre 'leurs deux places dans la pièce' est constitué par leur manière de concevoir de ce que l'on est.

  • Quand les occidentaux parlent de ce qu'ils sont, de leur « je », celui-ci est défini, en gros, par leur corps, leurs émotions, leurs pensées. La voie chrétienne s'inscrit dans cette culture et se construit donc en la prenant en compte.

  • Les orientaux eux disent « je pense... je ressens... J'ai un corps » ; mais qui est ce « je » qui pense, qui ressens, qui a un corps ? Eux disent que l'illusion c'est justement de croire que nous sommes la pensée, les émotions, le corps alors que ce que nous sommes véritablement est la conscience qui perçoit tout cela. Et cette conscience n'appartiend pas à un 'je', elle imprègne tout. La voie bouddhiste elle part de cette conception.

 

Les orientaux peuvent concevoir le fait d'être, d'exister, sans avoir un moi ; ce qui est totalement étrangé à la pensée occidentale. Ainsi quelqu'un qui atteind l'état de Bouddha est dans un état qui n'a rien à voir avec un 'je'. Si l'on traduit les conceptions bouddhistes en langage chrétien, on pourrait dire que les bouddhistes disent (et plusieurs maîtres le disent effectivement) que notre véritable nature est Dieu. Ce qui semblera être une idée erronée pour certains chrétiens. Mais attention, un bouddhiste traduisant sa pensée en termes chrétriens ne dira jamais « je suis Dieu » mais « ma véritable nature est Dieu » (et encore ici le mot 'ma' pose problème car cette nature véritable n'appartiend pas à la personne : elle dépasse la notion de personne). Ce que nous avons du mal à comprendre en tant que chrétiens c'est que quand un bouddhiste parle de sa véritable nature il parle de ce qui est au delà du moi, il parle de l'Etre en lui.

 

Et cela tout les auteurs chrétiens le disent : l'Etre en nous c'est Dieu. En effet, dans la Bible, les noms que Dieu donne de lui même sont « je suis celui qui Est » et « je suis le je suis » (Ex 3, 14).

La question que se posent les orientaux pour savoir qui ils sont véritablement c'est « qui est, en moi, celui qui est ?» ; « qui est en moi, le 'je suis' ?». Par la méditation, ils constatent que cet Etre est le même Etre qui est en toute chose, ainsi la conscience d'un Bouddha n'est plus limitée à sa personnalité. Ce qui ne veut pas dire qu'un Bouddha s'identifie avec tout ce qui est, il s'identifie plutôt (semble t-il) à l'Existence elle-même... Existence que l'on peut plus ou moins percevoir au travers de tout ce qui existe mais qui en elle-même est complètement imperceptible, insaisissable. Avec une telle conception de leur nature véritable comment les bouddhistes ne pourraient-ils pas dire que cette nature véritable est Dieu ?

De plus si on lit ou que l'on écoute un maitre chrétien qui parle de Dieu et un maitre bouddhiste qui parle de la véritable nature des êtres et des choses (qu'ils appellent vacuité mais qu'il ne faut pas comprendre comme le vide), ces deux maitres diront la même chose et souvent avec des termes très semblables.

 

Lorsque le chrétien dit qu'il doit unir son moi à Dieu et que Dieu doit dorénavant diriger son moi il dit la même chose que le bouddhiste qui parle de lacher le moi pour accéder à sa véritable nature car, dans cette union chrétienne, Dieu, qui est l'Etre, fait Un, totalement, avec le moi, de telle manière qu'il n'y a plus de différence entre le moi et Dieu comme le dit Sainte Thérèse d'Avila ou qu'il ne reste en nous plus aucun sentiment de moi comme le dit l'auteur du nuage d'inconnaissance.

Il faut comprendre que dans la vision chrétienne, Dieu est en toutes choses comme l'Etre même, le principe d'existence de chaque chose ; et que Dieu n'est pas multiple, qu'il n'y a pas un petit bout de Dieu, d'existence, en chaque chose mais que Dieu est Un et qu'il imprègne tout. Ainsi dans cet état d'union divine, le Saint ne s'identifie plus à un moi, il n'est plus dans l'illusion d'être un moi séparé du reste du monde et séparé de Dieu.

Une précision : dans le bouddhisme comme dans le christianisme la personnalité ne disparaît pas avec la réalisation. Ce qui disparaît c'est le fait de s'identifier à cette personnalité qui devient alors comme un outil ou un instrument utilisé par Dieu ou notre véritable nature.

 

Au niveau de la pratique :

  • Lorsque le chrétien prie ou pratique la contemplation, il lache prise totalement, il abandonne sa volonté propre pour laisser Dieu le façonner et peu à peu se révéler à lui. La spiritualité chrétienne fonctionne sur le mode d'une relation entre notre moi et Dieu ; et c'est pour cela que l'on personnifie Dieu chez les chrétiens, mais il ne faut pas oublier que cette personnification est une métaphore qui permet d'entrer plus facilement en relation avec cette dimension de nous-mêmes et des choses qui est transcendante et indéfinissable. Ainsi cette relation est sensée mener peu à peu le chrétien à une union divine. Mais s'unir à Dieu ne veut pas dire qu'il y aura moi + Dieu. Non, ce que cherche le chrétien c'est d'être véritablement Un avec Dieu, au sens propre ; de manière à ce que son 'moi', qui au départ dirigeait sa personnalité ne soit pas transformé (pour devenir un super moi divin) mais remplacé par le Christ (qui est Dieu incarné pour un chrétien) et qu'il prenne toute la place en lui de manière à ce que ce ne soit plus lui qui vive mais le Christ qui vive en lui comme le dit Saint Paul. Ainsi le Christ sera comme la tête dirigeante et la personnalité du Saint comme le corps par lequel s'exprime le Christ.

  • Lorsque le bouddhiste prie ou médite, il lache prise totalement, il abandonne sa volonté propre, égoique pour laisser sa véritable nature se révéler, avec toutes les qualités pures de Bonté, de Compassion, de Sagesse... qui lui sont propres. La spiritualité bouddhiste, elle, fonctionne sur le mode d'une quête de ce qu'est notre véritable nature et la véritable nature des choses. Et celle-ci ne peut se révéler que dans la suppression de toute saisie égoiste (saisie qui consiste à repousser ce que l'on juge désagréable, à s'accrocher à ce qui est agréable et à interpréter sans cesse la réalité au lieu de la percevoir telle qu'elle est). Dès qu'elle commencera à apparaître et que le pratiquant essaiera d'avoir de la prise ou un contrôle sur elle, il ne sera plus en elle car cette nature véritable ne fonctionne pas comme un moi, elle ne fait pas : elle est.

 

Effectivement le chrétien et le bouddhiste pratiquent avec une idée différente mais en pratiquant leurs techniques on se rend compte qu'elles tendent vers la même chose car la réalisation est au delà de l'idée et de l'état d'esprit dans lequel on pratique car cette idée ; cet état d'esprit nous appartiend mais pas la réalisation : nous n'avons aucun pouvoir sur elle... notre pratique ne fait que, comme le disent les bouddhistes, créer en nous les conditions favorables pour que la réalisation puisse s'élever en nous. Ce que les chrétiens disent ainsi : l'union divine ne peut être produite par un effort personnel, elle est un don de Dieu... Ainsi notre effort (qui n'est pas mince pour autant) consiste à nous rendre de plus en plus réceptif à ce don.

Le but ultime des chrétiens est de contempler Dieu et d'être un avec Lui. Ce qui est indissociable car on ne peut pas vraiment voir Dieu qui est l'Inconnaissable, l'Incréé, on ne peut qu'être Un avec Lui, faire l'expérience de Dieu. Car Dieu est au-delà de tout ce que l'on peut penser, imaginer, concevoir et même sentir ou ressentir : les sentiments d'Amour intense, d'ouverture, de Joie, de Paix... que l'on peut ressentir parfois dans la prière ou l'oraison ne sont pas des visions de Dieu, ce ne sont que des effets de sa présence.

Le but ultime des bouddhistes est de contempler la véritable nature des choses et de leur être et ici encore, on ne peut véritablement voir, on ne peut que réaliser, être avec.

Ainsi chrétiens et bouddhistes pratiquent dans un même but : réaliser ce qui Est, être Un avec ce qui Est. Chez les bouddhistes l'essence de ce qui Est, de la vacuité, est Compassion (au sens oriental du terme, c'est à dire, un état d'esprit altruiste orienté vers le Bonheur de tous les êtres sans exception et leur libération de la souffrance ; c'est une vertu transcendante qui, dans sa forme ultime n'appartiend pas au moi). Chez les chrétiens l'essence de ce qui Est, l'essence de Dieu est Amour, ou plus précisement Charité* (qui est l'équivalent chrétien de la Compassion bouddhiste).

 

 

Même s'il est important, à un certain moment de notre cheminement spirituel de choisir une seule voie et de la suivre pour ne pas se disperser, je crois qu'il est aussi interessant, lorsque l'on appartiend à une tradition spirituelle, de s'interresser quelque peu à une autre voie afin d'avoir un autre angle de vue sur l'absolu, ce qui peut permettre de dépasser les notions de concepts et de pénétrer le véritable sens de notre tradition. Mais pour arriver à cela il faut bien se dire que tant que l'on aura pas trouvé le point de jonction entre ces voies, ce ne sera pas du à une défaillance de l'enseignement d'un maître spirituel réalisé mais à notre mauvaise compréhension.



* La Charité est ici à prendre dans sa définition chrétienne et non usuelle. En effet, dans le langage courant, quand on parle de charité chrétienne, on entend surtout donner aux pauvres ce dont ils manquent. Cette charité temporelle est englobée dans la véritable Charité mais cette dernière ne se limite pas à cet aspect matériel. La définition de la Charité c'est « Aimer son prochain comme soi-même pour l'Amour de Dieu ». Ainsi, si l'on aime son prochain comme soi-même, on va vouloir pour lui ce que l'on veut pour nous, c'est à dire qu'il soit libéré de la souffrance et qu'il trouve le Bonheur. Or, pour un chrétien, le Bonheur ne peut se concevoir en dehors de la familiarité avec Dieu. Celui qui pratique la Charité peut non seulement aider les autres au niveau temporel mais aussi les guider vers Dieu, vers leur dimension intérieure qui touche à l'absolu.

Quand, dans la définition de la Charité, on précise « pour l'Amour de Dieu », cela sous entend que cette vertu n'est pas seulement le fait de l'homme ; elle nait lorsque ce dernier contemple, ou entre-apperçoit, la nature de Dieu.


 

Repost 0
Published by Ananie - dans Textes
commenter cet article
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 22:17

Premier jour

Prière à l'Esprit sanctificateur

Ô Esprit sanctificateur, je me prosterne devant Vous et je Vous adore du plus profond de mon âme. Je Vous remercie de toutes les grâces que Vous m'avez faites jusqu'à ce jour, et je Vous demande pardon pour les fois où j'y ai mal correspondu. Ô Esprit-Saint, vous n'avez pas égard à mes péchés, mais vous êtes seulement animé de Votre infinie miséricorde et de Votre désir si ardent de me sanctifier. Je veux désormais Vous contenter pleinement. Je renonce dès maintenant au péché et à la dépendance par rapport aux choses terrestres, je veux me consacrer entièrement à Votre amour.

Mais je ne puis rien par moi-même. C'est à Vous, ô Esprit sanctificateur, d'opérer cette grande merveille de faire de moi un saint. Cela ne Vous est pas difficile. Vous avez fait dans le passé de si admirables chefs-d'oeuvre de sainteté. N'est-ce pas Vous qui avez formé le corps et l'âme adorables de Jésus-Christ, chef et modèle de tous les prédestinés ? N'est-ce pas Vous encore qui avez mis à l'abri de toute souillure l'âme de la très Sainte Vierge Marie, et L'avez élevée à la plus haute sainteté ? Et, dans le cours des siècles, combien d'âmes Vous avez préservées du péché, ou purifiées après leurs fautes, pour les conduire ensuite, par Vos dons divins, jusqu'au sommet de la perfection! Ô Saint-Esprit, ce que Vous avez fait pour d'autres, Vous pouvez le faire aussi pour moi. Non seulement Vous le pouvez, mais Vous le voulez: c'est là Votre mission spéciale, faire de nous des saints.

Que votre tendresse soit sur moi, pauvre pécheur. Je ne veux plus faire obstacle aux opérations de Votre grâce; je me livre à elle sans réserve. Lavez-moi dans les larmes de la pénitence et dans le sang de Jésus-Christ. Éclairez-moi de Vos divines lumières. Embrasez-moi des saintes ardeurs de la charité. Donnez-moi l'amour de l'oraison et de toutes les vertus que Vous voulez voir en moi. Ô Père des pauvres, ô Dispensateur des dons célestes, exaucez mon humble prière; je Vous en conjure, par les mérites du Rédempteur et par l'intercession de Votre chère Épouse, la Sainte Vierge Marie. Faites que je sois tout à Vous comme Vous voulez être tout à moi. Conduisez-moi Vous-même au séjour des bienheureux, afin qu'après Vous avoir beaucoup aimé sur la terre, je continue à Vous aimer dans le ciel, conjointement avec le Père et le Fils, pendant les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

7 Je vous salue Marie, 7 Gloire au Père.

 

 

Deuxième jour

Prière pour obtenir le don de Crainte

Ô Esprit-Saint, esprit d'amour et de vérité, source adorable de toute perfection, je Vous adore et Vous remercie de tous les bienfaits dont Vous m'avez comblé. Il m'est arrivé, par le passé, de vous chasser de mon coeur ! Et pourquoi donc ce malheur m'est-il arrivé ? Parce que Votre sainte crainte n'était pas dans mon âme. Aujourd'hui, je le regrette sincèrement. Daignez, ô Esprit-Saint, m'accorder, je Vous en supplie, cette crainte salutaire qui m'a tant manqué par le passé. Qu'elle m'entretienne tout le reste de ma vie dans l'esprit de componction, qu'elle me montre combien le péché m'est nuisible afin que, plus jamais, je ne le laisse rentrer dans mon coeur. Donnez-moi la crainte filiale qui me pénètre d'un profond respect pour Dieu et pour les choses de Dieu, qui me fasse éviter les plus petites fautes, qui me préserve de la tiédeur à Son service et de la routine dans mes exercices de piété. Grâce à ce don inestimable de Votre crainte, je serai dans l'abondance de tous les biens; je mènerai une vie sainte, heureuse, pleine de vertus et de mérites; je marcherai à grands pas dans le chemin de la perfection. J'obtiendrai, enfin, la grâce de mourir en prédestiné, et d'aller au ciel jouir des douceurs ineffables que Vous réservez à ceux qui Vous craignent.

Ô Esprit-Saint, je Vous en conjure, au nom et par les mérites de Jésus-Christ, par l'intercession de Votre Épouse sans tache, la très Sainte Vierge Marie, accordez-moi le don précieux de Crainte. Ainsi soit-il.

7 Je vous salue Marie, 7 Gloire au Père.

 

 

Troisième jour

Prière pour obtenir le don de Piété

Ô Esprit-Saint, abîme de bonté et de douceur, je Vous adore et Vous remercie de toutes les grâces que Vous m'avez accordées, spécialement de m'avoir revêtu de la sublime dignité d'enfant de Dieu. Malheureusement, je n'ai pas toujours vécu d'une manière digne de ce grand privilège. Par mes péchés, je me suis parfois révolté contre mon Père céleste, je Lui ai tourné le dos et me suis rangé parmi Ses ennemis. Mais Vous m'avez excité au repentir, ô Esprit Saint et obtenu mon pardon. Vous m'avez rendu ma dignité première, mon beau titre d'enfant de Dieu; soyez-en béni à jamais!

Daignez mettre le comble à Vos bontés, en m'envoyant le véritable esprit des enfants de Dieu: l'esprit de Piété, qui me donne, pour Dieu, des sentiments de filial amour et de douce confiance, et, pour le prochain, un coeur tendre et compatissant.

Esprit-Saint, divin consolateur des âmes, je Vous supplie, par les mérites de Jésus-Christ et par l'intercession de la Vierge Marie, daignez attendrir mon coeur parfois si dur et si insensible. Bannissez-en la défiance à l'égard de Dieu et ces craintes exagérées qui ôtent le courage et la ferveur; chassez-en aussi l'envie et la rudesse pour le prochain, si contraires à l'amour qui doit régner entre frères. Alors, ô Esprit-Saint, le service de Dieu me sera agréable, son joug me paraîtra doux et léger, mes rapports avec le prochain seront empreints de la céleste suavité de Votre onction, je courrai dans la voie de Vos commandements, parce que Vous aurez dilaté mon coeur.

Ô Marie, tendre Épouse du Saint-Esprit, obtenez-moi le beau don de Piété. Ainsi soit-il.

7 Je vous salue Marie, 7 Gloire au Père.

 

 

Quatrième jour

Prière pour obtenir le don de Science

Ô Esprit-Saint, Dieu de lumière et d'amour, je Vous adore et Vous remercie de tous Vos bienfaits, spécialement de m'avoir donné une intelligence pour Vous connaître et un coeur pour Vous aimer. Du fond de l'abîme de ténèbres où je suis plongé, je crie vers Vous, Vous suppliant de projeter sur moi les rayons lumineux du don de Science. Sans cette divine clarté, je m'égarerai encore, et je me perdrai en cherchant mon bonheur dans les créatures et en mettant en elles ma fin dernière. Avec le don de Science, au contraire, je ne verrai dans les choses créées que des moyens d'aller à Dieu; je n'en userai que pour autant qu'elles me conduiront à Lui, et je m'en abstiendrai, si elles doivent m'en détourner. Alors, je serai saintement indifférent à la richesse ou à la pauvreté, à l'honneur ou au mépris, à la santé ou à la maladie, à une vie longue ou à une vie courte; je n'aimerai et ne chercherai en toute chose que l'adorable volonté de Dieu.

Et, quand je serais dans la douleur et l'humiliation, éclairé par le don de Science sur le prix des tribulations, je les embrasserai avec joie, m'en servant comme des moyens de trouver Dieu et de Le posséder plus parfaitement. Ainsi, rien au monde ne me détournera plus de ma fin dernière; tout, au contraire, servira à me faire avancer, à Le connaître plus clairement, à L'aimer plus ardemment, à Le servir plus fidèlement, en attendant que j'aille, enfin, Le posséder dans le ciel, et qu'à la lumière de la gloire, je Le contemple face à face et L'aime parfaitement pendant toute toute l'éternité. Ainsi soit-il.

Ô Marie, très digne Épouse du Saint-Esprit, obtenez-moi la Science qui fait les Saints.

7 Je vous salue Marie, 7 Gloire au Père.

 

 

Cinquième jour

Prière pour obtenir le don de Force

Ô Esprit-Saint, Dieu tout-puissant, qui avez si merveilleusement transformé les Apôtres en les rendant, de faibles et timides qu'ils étaient, tellement forts et intrépides qu'aucune puissance créée ne put jamais les ébranler; Vous qui avez soutenu les martyrs dans leurs supplices, les saints confesseurs dans leurs travaux et leurs combats, et tant d'âmes qui buvaient au calice de la douleur; voyez humblement prosternée devant Vous votre créature. Ah! si je Vous avais toujours invoqué dans le danger et dans la tentation, jamais je n'aurais eu le malheur de Vous offenser. Mais le mal est fait, je n'ai plus qu'à le regretter et à le pleurer. Je ne veux plus à l'avenir me fier à mes propres forces; c'est pourquoi, j'implore Votre puissant secours.

Ô Esprit-Saint, c'est en Vous seul que j'espère, c'est de Vous seul que j'attends mon salut. Communiquez-moi, je Vous en conjure, Votre don de Force qui me rende invincible. Alors, je ne craindrai plus mes ennemis, Vous me ferez la grâce de les vaincre entièrement et toujours; je ne craindrai plus les travaux, quelque pénibles qu'ils puissent être, Vous me donnerez le courage de m'y livrer avec une ardeur infatigable; je ne craindrai plus les mépris et les souffrances, Votre divine onction me les fera endurer avec patience et avec joie; je ne craindrai plus même la mort, Vous me soutiendrez à cette heure suprême, et je l'accepterai généreusement en union avec celle de mon Sauveur sur la croix. J'irai alors dans le ciel jouir des fruits glorieux de mes travaux et de mes combats. Tout l'honneur en reviendra à Vous, ô Esprit-Saint, ainsi qu'au Père et au Fils. Je Vous en bénirai éternellement avec la multitude des Anges et des Saints.

Ô Marie, Vous qui êtes la Femme forte et la chaste Épouse du Saint-Esprit, obtenez-moi le don de Force.

7 Je vous salue Marie, 7 Gloire au Père.

 

 

Sixième jour

Prière pour obtenir le don de Conseil

Ô Esprit-Saint, qui, dans Votre amour infini, voulez être notre guide dans les sentiers de cette vie, afin de nous conduire sûrement à notre fin dernière, je Vous adore et Vous remercie des charitables conseils que Vous m´avez donnés jusqu´à ce jour. Que ne les ai-je toujours suivis! Je n´aurais pas en ce moment tant de fautes -petites ou grandes- à me reprocher. J´ai préféré trop souvent me laisser conduire par l´ange des ténèbres, par mes sens et mes passions. Je reconnais et je déplore amèrement les tristes écarts qui ont résulté de cette incroyable folie.

Esprit d´amour et de miséricorde, ayez pitié de moi et pardonnez-moi. Je reviens à Vous et je ne veux plus d´autre guide que Vous. Me voici, résolu de Vous suivre partout où il Vous plaira de me conduire. Parlez, Seigneur, Votre serviteur Vous écoute. Montrez-moi la voie dans laquelle Vous voulez que je marche, indiquez-moi Vos sentiers. Que Votre don de Conseil me dirige pas à pas, afin que je ne m´écarte jamais de la voie que Vous m´avez tracée. Qu´il m´inspire toujours ce qu´il y a de plus agréable à Vos yeux, me préserve de toute illusion et me fasse avancer rapidement dans la sainteté. Qu´il me mette, enfin, en possession de ma fin dernière, et que je repose en elle éternellement, dans la contemplation et l´amour du Père, du Fils et de Vous-même, ô Esprit-Saint, qui procédez de l´un et de l´autre. Ainsi soit-il.

7 Je vous salue Marie, 7 Gloire au Père.

 

 

Septième jour

Prière pour obtenir le don d'Intelligence

Ô Esprit-Saint, qui Vous plaisez à faire briller Votre lumière sur les âmes humbles, droites et pures, tandis que Vous la refusez aux orgueilleux, aux prudents du siècle et à tous ceux qui sont esclaves de leurs passions; les péchés que j'ai commis, mes attaches aux créatures, mes passions immortifiées ont accumulé sur mon âme d'épais nuages que les rayons de Votre lumière ne peuvent pénétrer.

Oh! je Vous en supplie, par les mérites de Jésus-Christ et par l'intercession toute-puissante de Votre chère Épouse, la très Sainte Vierge Marie, daignez dissiper ces nuages, en me pardonnant tous mes péchés, en détachant entièrement mon coeur des affections terrestres. Faites briller sur mon âme, les célestes rayons du don d'Intelligence, afin qu'elle découvre les beautés cachées des vérités de la foi et des mystères de la religion. À la vue de ces splendeurs, mon coeur s'enflammera d'amour pour Dieu et de zèle pour Le faire aimer aussi des autres; il fera ses délices de la prière et de l'oraison, il soupirera sans cesse après la Beauté incréée, après le face à face divin. Ô Esprit-Saint, écoutez ma prière, ne me laissez pas plus longtemps dans l'obscurité. Accordez-moi le don d'Intelligence: alors, je vivrai d'une vie nouvelle, d'une vie d'amour et de ferveur, en attendant que j'aille vivre auprès de Vous dans le ciel de la vie des bienheureux.

Ô Marie, Épouse chérie de l'Esprit de vérité, obtenez-moi, je Vous prie, le don précieux d'Intelligence.

7 Je vous salue Marie, 7 Gloire au Père.

 

 

Huitième jour

Prière pour obtenir le don de Sagesse

Ô Esprit-Saint, qui, par Votre don admirable de Sagesse, élevez les âmes à la plus haute sainteté, en les unissant étroitement à leur fin suprême ; que de fois, aveugle que j'ai été, n'ai-je pas mis ma fin dernière dans les créatures en cherchant en elles les satisfactions que désirait mon coeur ! J'ai été sage de cette sagesse charnelle qui n'est à Vos yeux que folie. Aujourd'hui, éclairé de Votre divine lumière, je reconnais mes égarements et les déplore du fond de mon coeur.

Envoyez-moi, s'il Vous plaît, la divine Sagessse. Elle seule m'apprendra à ne plus goûter que Dieu et les choses de Dieu, à juger toutes les choses d'après le rapport qu'elles ont avec Lui. Dieu seul sera l'objet de tous mes soupirs, de tout mon amour. Oui, je L'aimerai, ce seul et unique Bien, Bien suprême et éternel. Je m'unirai à Lui et Il me transformera en Lui. Que mon ambition soit, désormais, de reproduire en moi l'image de l'Homme-Dieu. Je ne dirai plus alors: «Qui me donnera des ailes et je m'envolerai et je me reposerai,» car, ces ailes, Votre don de Sagesse me les aura données. Grâce à elles, j'arriverai au but de mes ardents désirs. Comme Votre épouse fidèle, je pourrai dire en toute vérité: «J'ai trouvé Celui que mon coeur aime, je Le tiendrai et ne Le quitterai pas.»

Ô Marie, Siège de la Sagesse, obtenez-moi ce don inestimable qui me fera trouver le ciel sur la terre.

7 Je vous salue Marie, 7 Gloire au Père.

 

 

Neuvième jour

Prière à Marie, Épouse chérie du Saint-Esprit

Ô Marie, très digne Épouse du Saint-Esprit et Mère bien-aimée de mon âme, Vous qui, dès le premier moment de Votre existence, avez été ornée des dons du Saint-Esprit et les avez fait admirablement fructifier par une fidélité constante et un amour toujours croissant, daignez jeter un regard de compassion sur Votre enfant si pauvre, prosterné ici à Vos pieds. Je le confesse, j'ai bien des fois, par mes péchés, contristé le Saint-Esprit et perdu le trésor de Ses dons.

Ô Mère de miséricorde, je m'en repens de tout mon coeur, obtenez-moi pardon. Je suis résolu de me donner à Dieu sans réserve.

Ô Marie, qui, par Vos ardents désirs et Vos prières ferventes, avez autrefois attiré le Saint-Esprit sur les Apôtres, priez-Le aussi pour moi. Par le mérite de Vos sept douleurs, obtenez-moi les sept dons du Saint-Esprit, ainsi que la grâce d'y correspondre fidèlement.

Obtenez-moi le don de Crainte, qui me fasse pleurer les péchés que j'ai commis, et éviter désormais tout ce qui déplaît à Dieu.

Obtenez-moi le don de Piété, qui me pénètre, à l'égard du Père céleste, d'une tendre confiance et d'un filial amour; qu'il me fasse trouver, par sa douce onction, le joug du Seigneur léger et suave.

Obtenez-moi le don de Science, qui m'élève vers Dieu par le moyen des créatures, et m'apprenne l'art difficile d'en user ou de m'en abstenir selon qu'elles me conduisent à ma fin dernière ou qu'elles m'en détournent.

Obtenez-moi le don de Force, qui me rende capable de vaincre toutes les tentations du démon, d'accomplir toujours parfaitement mes devoirs et de traverser avec un coeur ouvert toutes les tribulations de cette vie.

Obtenez-moi le don de Conseil, qui me fasse choisir constamment les moyens les mieux appropriés à ma fin dernière et me fasse discerner, dans les occasions difficiles, ce qu'il faut faire pour plaire à Dieu.

Obtenez-moi le don d'Intelligence, qui me découvre la splendeur des vérités et des mystères de notre sainte religion.

Obtenez-moi, enfin, le don de Sagesse, qui me fasse connaître le vrai bonheur, porter sur toute chose un jugement sain, goûter Dieu et Sa très sainte volonté en tout.

Ô Vierge fidèle, faites que je ne perde plus jamais ces dons si précieux; mais qu'à Votre exemple, je les conserve et les fasse fructifier jusqu'à la mort. Faites, enfin, ô douce Mère, qu'après m'être laissé diriger en cette vie par le Saint-Esprit, j'aie le bonheur d'être introduit par Lui dans le ciel, pour aimer et louer à jamais, en union avec Vous, l'adorable Trinité, à qui soient rendus tout honneur et toute gloire.

7 Je vous salue Marie, 7 Gloire au Père.

 

Repost 0
Published by Ananie - dans Neuvaines
commenter cet article
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 22:13

A dire tous les jours pendant 9 jours avec une bougie de neuvaine allumée.

 

 

O Mon Jésus, qui avez dit : « En vérité je vous le dis, demandez et vous recevrez, cherchez et vous trouverez, frappez et il vous sera répondu ! ».

Voici que je frappe, je cherche, je demande la grâce de...

1 Notre Père, 1 Je vous Salue Marie, 1 Gloire au Père.

Sacré Coeur de Jésus, j'ai confiance et j'espère en Vous.

 

O Mon Jésus, qui avez dit : « En vérité je vous le dis, tout ce que vous demanderez à mon Père en mon Nom, Il vous l'accordera. ».

Voici qu'à votre Père, en Votre Nom, je demande la grâce de...

1 Notre Père, 1 Je vous Salue Marie, 1 Gloire au Père.

Sacré Coeur de Jésus, j'ai confiance et j'espère en Vous.

 

O Mon Jésus qui avez dit : « En vérité je vous le dis, le ciel et la terre passeront mais mes paroles ne passeront point ! ».

Voici que m'appuyant sur l'infaillibilité de vos saintes paroles, je demande la grâce de...

1 Notre Père, 1 Je vous Salue Marie, 1 Gloire au Père.

Sacré Coeur de Jésus, j'ai confiance et j'espère en Vous.

 

O Sacré Coeur de Jésus, à qui il est impossible de ne pas avoir compassion des malheureux, ayez pitié de nous pauvres pécheurs, et accordez-nous la grâce que nous vous demandons par l'intercession du Coeur Immaculé de Marie, Votre et Notre tendre Mère.

Saint Joseph, Père adoptif du Sacré Coeur de Jésus, priez pour nous.

 

Salve Regina :

Salut ô Reine, Mère de miséricorde, notre vie, notre douceur, notre espérance, salut !
Enfants d'Ève exilés, nous crions vers vous. Vers vous nous soupirons, gémissant et pleurant, dans cette vallée de larmes.
Ô vous, notre Avocate, tournez vers nous vos regards miséricordieux, et après cet exil, montrez-nous Jésus, le Fruit Béni de vos entrailles,
Ô clémente, Ô miséricordieuse, Ô très douce Vierge Marie.

Priez pour nous Sainte Mère de Dieu afin que nous soyons rendus digne des promesses de Jésus-Christ.

Repost 0
Published by Ananie - dans Neuvaines
commenter cet article
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 15:40

Les termes chrétiens, utilisés par les auteurs de textes et de prières sont parfois mal appropriés. En effet, la plupart du temps ils sont traduits du grec ou de l'hébreu de manière approximative. Si pour les chrétiens des siècles passés, ils gardaient probablement leur véritable sens, pour nous, ils sont parfois très éloignés de leur signification véritable. Si on les traduits dans leur sens premier, grace au vocabulaire actuel qui est très précis, ils nous donnent une vision de la démarche chrétienne assez déplorable...

Il me semble que ces termes, par le fait qu'ils aient été utilisés par des millions de chrétiens en prière au fil de l'histoire véhiculent en eux-mêmes une certaine force. C'est pourquoi j'ai souvent choisi de les garder dans les prières qui sont dans ce blog. Mais si l'on a du mal à se 'sortir de la tête' le sens que l'on entends d'un premier abord, je ne pense pas que cela soit une erreur de les changer.

Voici donc quelques traductions de termes chrétiens :

 

Crainte de Dieu : La Crainte de Dieu pourrait se résumer ainsi : une motivation profonde à faire le bien et à éviter de faire le mal (à soi-même ou autrui). Mais elle n'est en aucun cas la peur du chatiment divin car Dieu ne punit pas, c'est nous qui nous punissons en nous éloignant de Lui qui est par essence le bien, le bon, le vrai... et lorsque nous nous éloignons de ce qui est bien, bon et vrai, nous nous rapprochons de ce qui est mal, mauvais et faux et nécessairement nous en souffrons (voir le texte sur La 'colère' de Dieu).

Pour qu'il y ait une motivation profonde à faire quelque chose, il faut une adhésion du coeur, un libre consentement, issu d'une compréhension intérieure profonde de la raison pour laquelle on veut faire cette chose. Celui qui est mu par la peur ne peut pas être dans une adhésion du coeur, car son consentement n'est pas libre mais forcé.

En fait l'esprit de Crainte c'est la crainte de s'éloigner de Dieu car il est le Bonheur en lui-même. Elle n'est pas issue de la peur mais de l'Amour : lorsque l'on aime profondément quelqu'un, que l'on a une relation très enrichissante avec cet être, on fait en sorte d'être le plus possible dans la compagnie de cette personne, d'être toujours avec elle. Pour cela, au milieu de toutes nos activités, on garde un oeil sur cette personne de manière à ne jamais trop nous éloigner d'elle. Ainsi celui qui est animé par la crainte du Seigneur est vigilant afin de rester centré sur sa véritable nature qui est divine... Au milieu de toutes ses activités, il essaie de rester le plus proche possible, en conscience, du Royaume de Dieu qui est en lui... Ce qui l'amène de plus en plus à Aimer son prochain comme lui-même.

 

Seigneur prend pitié de nous : Cette expression est une traduction du terme grec Kyrie Eleison. Mais le terme 'pitié' est encore une fois une mauvaise traduction. Le 'Kyrie Eleison' ne véhicule pas cette idée sous jacente contenue dans le mot 'pitié' que nous sommes misérables. Lorsque nous disons cette expression, nous ne demandons pas à Dieu de nous épargner ou de nous prendre en pitié parce que nous sommes en dessous de tout ou que nous méritons un chatiment.

« Seigneur prend pitié de nous » est un appel à la tendresse et à l'Amour inconditionnel de Dieu (qui est appelé Miséricorde) et au lieu de nous sentir misérable en disant cela nous devrions nous sentir enveloppés par l'affection et la Bonté infinie de Dieu... et c'est cet Amour qui nous purifie et nous libère de tout ce qui nous écarte de notre véritable nature.

 

Seigneur pardonnez nous nos péchés : En fait cet expression est un appel à la grâce divine afin qu'elle nous purifie de toutes les empreintes que nos actions, paroles ou pensées négatives ont laissé dans notre esprit, ceci afin que nous ne soyons plus amenés, par habitude d'esprit, à répéter les mêmes actes nuisibles (voir le texte : Le Pardon de Dieu et la confession). Les orientaux pourraient dire que c'est une demande de 'purification du Karma'.

 

Péché : Pécher, « hatta' t » en hébreu c'est littéralement « manquer la cible » ou « manquer le but ». On pourrait aussi le traduire par « marcher à côté », c'est à dire ne plus aller vers notre but, ne plus marcher sur le chemin de notre vocation profonde qui consiste à parvenir à faire Un avec Dieu. Le terme péché, ne devrait entrainer aucune notion de culpabilité, mais simplement la notion que nous avons raté, visé à côté : cela n'induit pas que nous sommes mauvais, mais que nous sommes perfectibles (ce qui change la vision des choses et porte de meilleurs fruits pour notre âme).

 

Mortification des sens : Mortifier c'est littéralement « faire mourir ». Mais la mort n'est pas ici à entendre comme dans notre langage courant. La mort c'est ici le passage d'un état à un autre : de l'état matériel à l'état spirituel. Ainsi mortifier nos sens consiste à faire en sorte que ceux-ci ne nous orientent plus uniquement vers la réalisation matérielle mais vers la plénitude spirituelle. Car si nous nous laissons toujours diriger par le fait de vouloir le plaisir et de fuir la souffrance de nos sens, nous n'arriverons pas à grand chose au niveau spirituel. L'expression « mortification des sens » pourrait très bien être traduite par le terme « détachement » des bouddhistes qui ne consiste pas à nous détacher de tout ce que perçoivent nos sens mais à ne pas être dépendant de ces perceptions car cela engendre inévitablement de la souffrance. Mortifier ses sens c'est faire en sorte que notre désir de parvenir à l'union divine passe avant nos désirs sensoriels. Et ces deux désirs ne s'opposent pas nécessairement...

Prenons une image : si nous sommes comme un train et que notre locomotive qui donne la direction est le désir d'union divine, alors que nos autres désirs sont à l'arrière comme les vagons du train, il n'y a pas de problème. Le problème, spirituellement parlant, c'est lorsqu'un autre désir devient la locomotive.

 

La chasteté : La chasteté a un sens physique, "ne pas pratiquer d'acte sexuel", qui est réservé aux moines et aux prêtres. Mais on voit dans les écrits chrétiens qu'elle ne se limite pas à ce sens. En effet, dans les oeuvres des Saints, on voit qu'elle doit aussi être pratiquée par les personnes qui sont en couple.

 Un prêtre m'a expliqué que la chasteté dépasse la notion de sexualité et qu'elle consiste à aimer l'autre tel qu'il est, à le laisser libre. Pour lui, ne pas être chaste c'est vouloir exercer un pouvoir sur l'autre et le réduire à un objet pour qu'il satisfasse nos propres désirs. On peut voir cette absence de chasteté dans un acte sexuel où l'autre n'est pas pris en compte, où l'on ne pense qu'à son propre plaisir et où l'on réduit l'autre à son corps. Mais cette notion peut être élargie à tout acte qui ne prend pas en compte l'autre dans ce qu'il est. On pourrait résumer la chasteté ainsi : agir pour Dieu (c'est à dire par Amour pour les autres) et non uniquement pour soi-même.

 

Le Salut : Le Salut ce n'est pas être sauvé d'un enfer extérieur dans lequel nous plongera à notre mort un Dieu tyranique si nous désobéissons. Le Salut c'est être sauvé de notre enfer intérieur, c'est à dire de nos tendances négatives qui nous empêchent de vivre un Bonheur éternel et que nous pourrions gouter dès ici bas en vivant l'Amour de Dieu . En d'autres termes, vivre le Salut c'est accéder à la Sainteté lorsque nous consentons totalement à l'action de Dieu en nous.

L'enfer et le paradis :
L'enfer et le paradis ne sont pas, à proprement parler, des lieux physiques ; ce sont des états d'esprit, des états de conscience. Lorsque l'on meurt, on se retrouve dans un monde qui est en quelque sorte le mirroir de l'état de notre âme (de la même manière qu'un rêve nocturne reflète nos peurs et nos joies). Si, nous avons passé notre vie à imprégner notre conscience de haine et de non respect de l'autre, alors à notre mort nous nous retrouvons dans un monde constitué de toute cette haine et de ce non respect, un véritable enfer où ces émotions négatives nous consumment. Au contraire, si, toute notre vie nous avons oeuvré au bien et purifié notre conscience, alors dans la mort, notre conscience rejoint Dieu et son paradis car elle lui ressemble. (voir le texte sur L'ethique).

 

Heureux les pauvres de cœurs : Pour s'ouvrir au Royaume de Dieu (voir le texte en cliquant sur le lien) qui donne le bonheur, il faut que notre conscience soit ouverte, réceptive, et pour cela il est nécessaire qu'elle ne soit pas excessivement attachée à des objets extérieurs, à des connaissances, au moi... (pour approfondir voir le texte sur les sept péchés capitaux) Celui qui veut s'ouvrir à l'être doit se libérer de l'avoir, il doit être pauvre. Mais l'important est d'être pauvre intérieurement, « pauvre de cœur », afin de trouver le bonheur. En effet, on peut être riche de pleins de choses et vivre comme si rien ne nous appartenait, vivre sans attacher une importance excessive à tout ce que l'on possède (que ces possessions soient matérielles ou mentales) ; et on peut être également très pauvres mais extrêmement dépendant de ce que l'on a acquis.

 


Si vous avez d'autres expressions chrétiennes qui vous posent problème, vous pouvez les mettre en commentaire, je pourrai essayer de les traduire si je les comprends... Merci

Repost 0
Published by Ananie
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 21:13

Seigneur, ayez pitié de nous
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous.
Saint Gilles, ami de Dieu, priez pour nous.
Saint Gilles, exemple d'humilité, priez pour nous.
Saint Gilles, secours des pauvres, priez pour nous.
Saint Gilles, protecteur des faibles et des enfants, priez pour nous.
Saint Gilles, détaché des biens du monde, priez pour nous.
Saint Gilles, dispensateur de nourriture spirituelle, priez pour nous.
Saint Gilles, qui avez tout donné à Dieu, priez pour nous.
Saint Gilles, qui expulsez les démons et guérissez les possédés, priez pour nous.
Saint Gilles, qui calmez les tempêtes de la mer, priez pour nous.
Saint Gilles, qui avez fait tant de miracles, priez pour nous.
Saint Gilles, qui fuyez les louanges des hommes, priez pour nous.
Saint Gilles, vainqueur sur le démon, le monde et la chair, priez pour nous.
Saint Gilles, qui donnez la fertilité à la terre, priez pour nous.
Saint Gilles, nourrit par le lait d'une biche, priez pour nous.
Saint Gilles, grand ermite, priez pour nous.
Saint Gilles, modèle de vie spirituelle, priez pour nous.
Saint Gilles, qui avez gardé la biche de tout mal, priez pour nous.
Saint Gilles, qui avez été blessé par la flèche d'un archer, priez pour nous.
Saint Gilles, qui vous êtes servi de cette blessure pour progresser dans la vertu, priez pour nous.
Saint Gilles, plein de confiance en la puissance divine, priez pour nous.
Saint Gilles, qui obtenez de Dieu la rémission de tous les péchés, priez pour nous.
Saint Gilles, qui avez redonné la vie au fils d'un prince, priez pour nous.
Saint Gilles, doué du don de guérison, priez pour nous.
Saint Gilles, qui avez guéri un mendiant en le revêtant de votre tunique, priez pour nous.
Saint Gilles, qui guérissez les paralytiques, priez pour nous.
Saint Gilles, qui guérissez la fièvre et toute maladie, priez pour nous.
Saint Gilles, dont la prière expulse tout venin, priez pour nous.

Saint Gilles, que l'on invoque pour guérir le cancer, les convulsions, les maladies nerveuses, la stérilité des femmes mais aussi la dépression, la folie et les peurs, priez pour nous.
Saint Gilles, qui vous êtes endormi dans le Seigneur, priez pour nous.
Saint Gilles, qui avez été porté au Ciel par les Choeurs des Anges, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

Prions:

Dieu Tout-Puissant et Eternel, qui par Saint Gilles avez rendu la santé à un si grand nombre de malades, obtenez-nous par son intercession, la santé du corps et celle de l'âme, afin que marchant sur ses traces dans l'humilité, la pénitence et l'amour, nous méritions d'avoir part, avec lui, aux sources de la vraie Vie. Par Jésus, le Christ. Ainsi soit-il ! Amen.

Repost 0
Published by Ananie - dans Litanies
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 21:12

Seigneur, ayez pitié de nous,
Jésus Christ, ayez pitié de nous,
Seigneur, ayez pitié de nous,
Jésus Christ, écoutez nous,
Jésus Christ, exaucez nous.

Père Céleste qui êtes D
ieu, venez en aide aux âmes des morts.
Fils Rédempteur du monde qui êtes Dieu, purifiez les âmes des morts.
Esprit Saint qui êtes Dieu, investissez les âmes des morts.
Trinité Sainte qui êtes un seul Dieu, bénissez les âmes des morts.
Sainte Marie, priez pour les âmes des morts,
Sainte Mère de Dieu, priez pour les âmes des morts,
Sainte Vierge des vierges, priez pour les âmes des morts,
Saint Michel, priez pour les âmes des morts,
Tous les Anges et les Archanges, priez pour les âmes des morts,
Tous les chœurs des Esprits Bienheureux, priez pour les âmes des morts ,
Tous les saints Patriarches et prophètes, priez pour les âmes des morts,
Saint Jean Baptiste, priez pour les âmes des morts,
Saint Joseph, priez pour les âmes des morts,
Saint Pierre, priez pour les âmes des morts,
Saint Jean, priez pour les âmes des morts,
Tous les saints Apôtres et Evangélistes, priez pour les âmes des morts,
Saint Etienne, priez pour les âmes des morts,
Saint Laurent, priez pour les âmes des morts,
Tous les saints Martyrs, priez pour les âmes des morts,
Saint Grégoire, priez pour les âmes des morts,
Saint Ambroise, priez pour les âmes des morts,
Saint Augustin, priez pour les âmes des morts,
Saint Jérôme, priez pour les âmes des morts,
Tous les saints Pontifes et Confesseurs, priez pour les âmes des morts,
Tous les saints Docteurs, priez pour les âmes des morts,
Tous les saints Prêtres et Lévites, priez pour les âmes des morts,
Tous les saints Moines et Ermites, priez pour les âmes des morts,
Sainte Marie Madeleine, priez pour les âmes des morts,
Sainte Catherine, priez pour les âmes des morts,
Sainte Barbe, priez pour les âmes des morts,
Toutes les Saintes Vierges, priez pour les âmes des morts,
Toutes les Saints de Dieu, priez pour les âmes des morts,
Soyez leur propice, pardonnez leur, Seigneur,
Soyez leur propice, exaucez nous, Seigneur,
De tout mal, délivrez les, Seigneur,
De toute colère, délivrez les, Seigneur,
De la croyance en une justice trop sévère, délivrez les, Seigneur,
Du ver rongeur de la conscience qui n’est pas en Paix, délivrez les, Seigneur,
Des ténèbres effroyables, délivrez les, Seigneur,
De leurs pleurs et gémissements, délivrez les, Seigneur,
Par votre Incarnation, délivrez les, Seigneur,
Par votre Sainte Nativité, délivrez les, Seigneur,
Par votre Nom très doux, délivrez les, Seigneur,
Par votre Baptême et votre Saint Jeûne, délivrez les, Seigneur,
Par votre profonde humilité, délivrez les, Seigneur,
Par votre grande obéissance, délivrez les, Seigneur,
Par votre Amour infini, délivrez les, Seigneur,
Par votre sueur de sang, délivrez les, Seigneur,
Par vos très saintes plaies, délivrez les, Seigneur,
Par votre Croix et votre passion, délivrez les, Seigneur,
Par votre mort, délivrez les, Seigneur,
Par votre Sainte Résurrection, délivrez les, Seigneur,
Par votre admirable Ascension, délivrez les, Seigneur,
Par l’avènement du Saint Esprit Consolateur, délivrez les, Seigneur,
Tout pécheur que nous sommes, nous vous en prions, écoutez- nous,
Vous qui avez pardonné à la pécheresse et exaucé le Bon Larron, nous vous en prions, écoutez- nous,
Vous qui sauvez par votre Grâce, nous vous en prions, écoutez- nous,
Qu’il vous plaise de délivrer nos parents, amis et bienfaiteurs des flammes expiatrices, nous vous en prions, écoutez- nous,
Qu’il vous plaise de délivrer tous les fidèles trépassés de leurs souffrances, nous vous en prions, écoutez- nous,
Qu’il vous plaise de prendre en pitié ceux qui n’ont point en ce monde d’intercesseurs particuliers, nous vous en prions, écoutez- nous,
Qu’il vous plaise de faire grâce à tous et de les délivrer de leurs peines, nous vous en prions, écoutez- nous,
Qu’il vous plaise de les admettre au Ciel parmi les élus, nous vous en prions, écoutez- nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

Jésus Christ, écoutez nous.
Jésus Christ, exaucez nous.
Seigneur, éc
outez ma prière
Et que ma supplication parvienne jusqu’à Vous.

Credo.
Je crois en Dieu le Père Tout Puissant….

De Profundis.

Des profondeurs je crie vers toi Seigneur,

Seigneur écoute ma voix, que tes oreilles soient attentives à l'appel de ma prière.

Si tu tiens un compte des iniquités Seigneur, Ô mon Dieu, qui subsistera ?

Mais en toi est le pardon afin que l'on te craigne.

J'espère en le Seigneur, mon âme espère et j'attends sa parole;

Mon âme attend le Seigneur plus que les gardes le matin, plus que les gardes le matin.

Qu'Israël attende le Seigneur, car auprès du Seigneur est la grâce et la délivrance est abondante,

C'est Lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.


Donnez- leur Seigneur le repos éternel
Et que la lumière éternelle les éclaire.

Salve Regina.
Salut ô Reine, Mère de miséricorde, notre vie, notre douceur, notre espérance, salut !
Enfants d'Ève exilés, nous crions vers vous. Vers vous nous soupirons, gémissant et pleurant, dans cette vallée de larmes.
Ô vous, notre Avocate, tournez vers nous vos regards miséricordieux, et après cet exil, montrez-nous Jésus, le Fruit Béni de vos entrailles,
Ô clémente, Ô miséricordieuse, Ô très douce Vierge Marie.

Priez pour nous, Sainte Mère de Dieu, afin que nous soyons dignes des promesses de Jésus Christ.

Prière:
Seigneur Jésus, prenez en pitié les âmes souffrantes de l'au-dela, pour le salut desquelles Vous avez daigné prendre notre nature humaine et subir la mort la plus douloureuse. Ayez pitié de leurs aspirations brûlantes à vous voir, ayez pitié de leurs larmes de repentir, et par la vertu de Votre Passion, remettez leur les peines encourues par leurs offenses. Très doux Jésus, que Votre Sang descende sur ces chères âmes ! Qu’il abrège leur temps d’expiation et qu’elles puissent bientôt être appelées auprès de Vous dans l’Eternel bonheur ! Amen

 

Repost 0
Published by Ananie - dans Litanies
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 20:57

Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.
Sainte Marie, priez pour nous.
Sainte Mère de Dieu, priez pour nous.
Sainte Vierge des vierges, priez pour nous.
Mère du Christ, priez pour nous.
Mère de l'Église, priez pour nous.
Mère de la divine grâce, priez pour nous.
Mère très pure, priez pour nous.
Mère très chaste, priez pour nous.
Mère sans tache, priez pour nous.
Mère sans corruption, priez pour nous.
Mère aimable, priez pour nous.
Mère admirable, priez pour nous.
Mère du bon conseil, priez pour nous.
Mère du Créateur, priez pour nous.
Mère du Sauveur, priez pour nous.
Vierge très prudente, priez pour nous.
Vierge vénérable, priez pour nous.
Vierge digne de louanges, priez pour nous.
Vierge puissante, priez pour nous.
Vierge clémente, priez pour nous.
Vierge fidèle, priez pour nous.
Miroir de justice, priez pour nous.
Siège de la Sagesse, priez pour nous.
Cause de notre joie, priez pour nous.
Vase spirituel, priez pour nous.
Vase honorable, priez pour nous.
Vase insigne de dévotion, priez pour nous.
Rose mystique, priez pour nous.
Tour de
David, priez pour nous.
Tour d'ivoire, priez pour nous.
Maison d'or, priez pour nous.
Arche d'alliance, priez pour nous.
Porte du ciel, priez pour nous.
Étoile du matin, priez pour nous.
Salut des infirmes, priez pour nous.
Refuge des pécheurs, priez pour nous.
Consolatrice des affligés, priez pour nous.
Secours des chrétiens, priez pour nous.
Reine des
Anges, priez pour nous.
Reine des
Patriarches, priez pour nous.
Reine des
Prophètes, priez pour nous.
Reine des
Apôtres, priez pour nous.
Reine des
Martyrs, priez pour nous.
Reine des
Confesseurs, priez pour nous.
Reine des Vierges, priez pour nous.
Reine de tous les Saints, priez pour nous.
Reine conçue sans la tache originelle, priez pour nous.
Reine élevée au ciel, priez pour nous.
Reine du très saint rosaire, priez pour nous.
Reine des
familles, priez pour nous.
Reine de la paix, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

V. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu,
R. Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

Accordez-nous, nous vous en prions, Seigneur notre Dieu, à nous vos serviteurs, la grâce de jouir constamment de la santé de l'âme et du corps et, par la glorieuse intercession de la bienheureuse Marie toujours Vierge, le bonheur de vivre dès à présent en votre présence et d’avoir part un jour à la plénitude de votre grâce.
Par Jésus-Christ Notre-Seigneur.

Amen.

Repost 0
Published by Ananie - dans Litanies
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 20:56

Seigneur, prends pitié.
Ô Christ, prends pitié.
Seigneur, prends pitié.
Sainte Marie, Priez pour nous.
Sainte Mère de Dieu, Priez pour nous.
Sainte Vierge des vierges, Priez pour nous.
Saints Michel, Gabriel et Raphaël, Priez pour nous.
Vous tous, Saints Anges de Dieu, Priez pour nous.
Saint Abraham, Priez pour nous.
Saint Isaac et Saint Jacob, Priez pour nous.
Saint Joseph, Priez pour nous.
Saint Moïse, Priez pour nous.
Saint David, Priez pour nous.
Saint Job, Priez pour nous.
Saint Isaïe et Saint Jérémie, Priez pour nous.
Saint Elie et Saint Elisé, Priez pour nous.
Saint Jean-Baptiste, Priez pour nous.
Saint Joseph, époux de Marie, Priez pour nous.
Vous tous, saints patriarches et saints prophètes, Priez pour nous.
Saint Pierre, Priez pour nous.
Saint Jean, Priez pour nous.
Saint Jacques, Priez pour nous.
Saint André, Priez pour nous.
Saint Philippe, Priez pour nous.
Saint Thomas, Priez pour nous.
Saint Barthélemy, priez our nous.
Saint Matthieu, Priez pour nous.
Saint Jacques fils d'Alphée, Priez pour nous.
Saint Simon, Priez pour nous.
Saint Jude, Priez pour nous.
Saint Matthias, Priez pour nous.
Vous tous, saints apôtres, Priez pour nous.
Saint Luc et Saint Marc, Priez pour nous.
Saint Barnabé, Priez pour nous.
Sainte Marie-Madeleine, Priez pour nous.
Vous tous, saints disciples du Seigneur, Priez pour nous.
Saint Etienne, Priez pour nous.
Saint Ignace d’Antioche, Priez pour nous.
Saint Polycarpe de Smyrne, Priez pour nous.
Saint Justin, Priez pour nous.
Saint Pothin et Sainte Blandine, Priez pour nous.
Saint Irénée de Lyon, Priez pour nous.
Sainte Perpétue et Sainte Félicité, Priez pour nous.
Saint Laurent, Priez pour nous.
Saint Cyprien de Carthage, Priez pour nous.
Sainte Agnès, Priez pour nous.
Saint Thomas Becket, Priez pour nous.
Saint Thomas More, Priez pour nous.
Sainte Maria Goretti, Priez pour nous.
Saint Maximilien Kolbe, Priez pour nous.
Vous tous, saints martyrs, Priez pour nous.
Saint Léon le Grand, Priez pour nous.
Saint Grégoire le Grand, Priez pour nous.
Saint Ambroise de Milan, Priez pour nous.
Saint Jérôme, Priez pour nous.
Saint Augustin, Priez pour nous.
Saint Athanase d’Alexandrie, Priez pour nous.
Saint Basile le Grand, Priez pour nous.
Saint Grégoire de Nazianze, Priez pour nous.
Saint Jean Chrysostome, Priez pour nous.
Saint Hilaire de Poitiers, Priez pour nous.
Saint Martin de Tours, Priez pour nous.
Saint François de Sales, Priez pour nous.
Saint Pie X, Priez pour nous.
Vous tous, saints évêques et saints docteurs, Priez pour nous.
Saint Antoine d’Egypte, Priez pour nous.
Saint Benoît, Priez pour nous.
Saint Bernard, Priez pour nous.
Saint François d’Assise, Priez pour nous.
Saint Antoine de Padoue, Priez pour nous.
Saint Dominique, Priez pour nous.
Saint Thomas d’Aquin, Priez pour nous.
Sainte Catherine de Sienne, Priez pour nous.
Saint Ignace de Loyola, Priez pour nous.
Saint François Xavier, Priez pour nous.
Sainte Thérèse d’Avila, Priez pour nous.
Saint Jean de la Croix, Priez pour nous.
Sainte Rose de Lima, Priez pour nous.
Saint Vincent de Paul, Priez pour nous.
Saint Jean-Marie Vianney, Priez pour nous.
Sainte Bernadette Soubirous, Priez pour nous.
Saint Jean Bosco, Priez pour nous.
Sainte Thérèse de L’Enfant Jésus, Priez pour nous.
Saint Gilles, Priez pour nous.
Saint Yves, Priez pour nous.
Saint Padre Pio, Priez pour nous.
Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, Priez pour nous.
Vous tous, saints prêtres, religieux ou religieuses, Priez pour nous.
Sainte Anne, mère de Marie, Priez pour nous.
Sainte Monique, Priez pour nous.
Saint Louis de France, Priez pour nous.
Saint Nicolas de Flüe, Priez pour nous.
Sainte Elisabeth de Hongrie, Priez pour nous.
Sainte Jeanne d’Arc, Priez pour nous.
Vous tous, saints et saintes de Dieu, Priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde, pardonne-nous Seigneur.
Agneau de Dieu, qui enlèves les péchés du monde, exauce-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu qui enlèves les péchés du monde, aie pitié de nous, Seigneur.

Père très Saint, tu le sais, sans ton aide, nous sommes tous de pauvres pécheurs. Cependant, pleins de confiance dans les mérites de ton Fils et de ses Saints, nous te prions de nous rendre dignes dès aujourd’hui du royaume céleste que tu nous as préparé depuis la fondation du monde. Amen.

Repost 0
Published by Ananie - dans Litanies
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 20:53

Seigneur, ayez pitié de nous
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, Fils du Père éternel, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, formé par le Saint-Esprit dans le sein de la Vierge Mère, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, uni substantiellement au Verbe de Dieu, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, d'une majesté infinie, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, temple saint du Seigneur, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, tabernacle du Très Haut, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, maison de Dieu et porte du ciel, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, fournaise ardente de charité, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, sanctuaire de la justice et de l'amour, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, plein d'amour et de bonté, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, abîme de toutes les vertus, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, très digne de toutes les louanges, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, roi et centre de tous les coeurs, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, en qui se trouvent tous les trésors de la sagesse et de la science, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, en qui réside toute la plénitude de la divinité, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, objet des complaisances du Père céleste, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, dont la plénitude se répand sur nous tous, ayez pitié de nous
Coeur de Jésus, le Désiré des collines éternelles, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, patient et très miséricordieux, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, libéral pour tous ceux qui vous invoquent, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, source de vie et de sainteté, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, propitiation pour nos péchés, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, rassasié d'opprobres, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, broyé à cause de nos péchés, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, obéissant jusqu'à la mort, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, percé par la lance, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, source de toute consolation, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, notre vie et notre résurrection, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, notre paix et notre réconciliation, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, victime des pécheurs, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, salut de ceux qui espèrent en vous, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, espérance de ceux qui meurent en vous, ayez pitié de nous.
Coeur de Jésus, délices de tous les saints, ayez pitié de nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous.

Jésus, doux et humble de coeur

Rendez notre coeur semblable au vôtre.


Prions :

Dieu tout-puissant et éternel, considérez le Coeur de votre Fils bien-aimé ainsi que les louanges et les satisfactions qu'il vous a offertes au nom des pécheurs : à ceux qui implorent votre miséricorde, accordez avec bienveillance le pardon au nom de ce même Jésus-Christ, votre Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec vous, dans l'unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles.

Ainsi Soit il.

 

Repost 0
Published by Ananie - dans Litanies
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 11:59
(de Saint Louis Marie Grignion de Monfort)

Je vous choisis, aujourd'hui, ô Marie,

en présence de toute la Cour Céleste, pour ma Mère et ma Reine.

Je vous livre et consacre, en toute soumission et amour,

mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs,

et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures,

vous laissant un entier et plein droit de disposer de moi

et de tout ce qui m'appartient, sans exception,

selon votre bon plaisir, à la plus grande Gloire de Dieu,

dans le temps et l'éternité.

Repost 0