Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour Retourner À L'accueil

  • : Ananie
  • Ananie
  • : Ce blog a pour but de présenter une vision spirituelle de la tradition chrétienne
  • Contact
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 11:49

(Sans les Mystères du Rosaire).


Faire le signe de Croix avec la croix du chapelet en disant : « Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen. »

Puis embrasser cette croix.

 

Tout en gardant les doigts sur la croix, réciter le Je crois en Dieu.

 

Sur la petite boule suivante réciter le Notre Père.

 

Puis sur chacune des 3 boules suivantes réciter un Je vous salue Marie.

 

Sur la boule d'après un Gloire au Père.

 

Ici on peut formuler une demande, pour que Dieu bénisse tous les êtres et on ajoutera éventuellement une demande personnelle, ou pour quelqu'un qui en a particulièrement besoin, tout en demandant que tout se réalise selon la volonté divine et non la notre. Une fois cette demande formulée, on n'y pense plus, on se contente de garder notre attention fixée sur la prière.

 

Tout en gardant entre nos doigt cette boule où l'on a récité le Gloire au Père, on récite un Notre Père, puis 10 Je vous Salue Marie sur les 10 boules suivantes.

 

Sur la boule d'après on récite un Gloire au Père, sur cette même boule un Notre Père et 10 Je vous salue Marie sur les 10 boules suivantes. Sur la suivante un Gloire au Père et on continue ainsi jusqu'à finir le tour du chapelet.

 

Après avoir récité le dernier Gloire au Père sur la boule sur laquelle on avait récité le premier et fait la demande, on refait un signe de Croix avec la croix du chapelet comme au début et on termine en embrassant la croix.

 

 

Dans toute cette pratique, l'important est de rester attentif aux paroles des prières, à leur signification ; pour cela, on peut lire des interprétations du Je Crois en Dieu, du Notre Père et du Je vous Salue Marie afin de comprendre, intellectuellement dans un premier temps, leur sens (Voir l'interprétation du Notre Père en lien en page d'accueil).

On prend ces prières vocales et leur signification comme objet de méditation, comme on le fait dans la méditation sur une image divine. Dès que notre esprit s'éloigne de cette attention, on constate où il était parti, et sans lutter contre cela, on revient à la prière. Toutes les distractions sont traitées comme dans la méditation sur une image divine : si notre mental produit toutes sortes de pensées et émotions, on laisse faire cette sorte de vidange libératrice en restant présent à notre prière.

Cette attention à la signification des mots que nous prononçons est notre effort personnel, mental... Et grâce à cet effort, notre mental va peu à peu se stabiliser et nous recevrons de plus en plus consciemment les grâces divines que renferment les prières du chapelet et qui sont au delà des mots.

Ces grâces ne peuvent être produite par notre effort personnel car elles viennent de Dieu ; ils ne faut donc pas se soucier du fait que nous les ressentions ou non dans notre prière et surtout ne pas chercher à les produire par nous-mêmes. L'important et de persévérer en nous appliquant de plus en plus dans nos prières ; et même si nous ne les sentons pas, ces grâces sont là et oeuvrent en nous pour nous ajuster peu à peu à la vérité divine.

A mesure que nous serons purifiés par cette pratique, la signification des mots de la prière prendra une place secondaire, et notre esprit sera alors dans la présence de la Vierge Marie, comme bercé tendrement dans ses bras. Cette présence se fera de plus en plus sentir en nous et Marie nous façonnera peu à peu pour nous imprégner de ses vertus et nous rendre semblables à elle.

 

Note : Si les images sont importantes pour nous, on peut, pendant toute la récitation du chapelet, visualiser devant soi la Vierge Marie, tenant l'enfant Jésus dans ses bras.

 On pourra trouver les prières du chapelet dans l'article Les Prières de base.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ananie - dans Pratiques
commenter cet article

commentaires