Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour Retourner À L'accueil

  • : Ananie
  • Ananie
  • : Ce blog a pour but de présenter une vision spirituelle de la tradition chrétienne
  • Contact
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 08:19

En tant que chrétien très interessé par le bouddhisme tibétain, et fréquentant des bouddhistes, j'admire depuis longtemps leur pratique de la dédicace.

Cette dédicace se fait à la fin de toute pratique spirituelle (méditation, récitation de mantra...), mais aussi suite à une bonne oeuvre (don à autrui, écoute et aide d'une personne en difficultés...). Elle consiste grosso-modo à dédier les bienfaits reçus par la pratique ou l'action positive pour le bonheur de tous les êtres sensibles et pour l'obtention de l'Eveil, état où l'être est pleinement heureux et dénué de tout égoisme quel qu'il soit.


Voici un exemple d'une de ces dédicaces :


Par cet acte positif, puissé-je obtenir la connaissance de toutes choses,
Vaincre les ennemis néfastes et libérer les êtres qui sont ballottées
Par les vagues de la naissance, de la vieillesse
Et de la mort dans l'océan des renaissances.

Avec une sagesse semblable à celle du héros Manjoushri
De la même manière que Samantabhadra,
En apprenant à la suite de tous ceux-là,
Je dédie parfaitement toutes ces vertus.

Par la bénédiction des Trois Corps du Bouddha,
Par la bénédiction de la vérité immuable du Dharma,
Et par la bénédiction de l'aspiration continuelle de la Sangha,
Puissent cette dédicace et ces souhaits s'accomplir tels qu'ils sont formulés.


(Notes explicatives :

Les ennemis néfastes sont intérieurs, ce sont nos propres tendances négatives.

Manjoushri est un être éveillé qui représente la perfection de la Sagesse et Samantabhadra la perfection de la pratique spirituelle.

Le terme Bouddha ne représente pas ici le Bouddha historique mais avant tout l'état de Bouddha.

Le Dharma est l'enseignement du Bouddhisme.

Le terme Sangha désigne l'ensemble des maîtres qui ont atteind l'Eveil.)


Cette pratique est très utile pour deux raisons principales :

  • Par le fait qu'elle dédie nos bonnes oeuvres et dévotions au bonheur de tous les êtres, elle permet de développer l'Amour du prochain et de minimiser quelque peu l'orgueil et l'avidité qui viennent se greffer sur notre pratique spirituelle (du genre : « moi je prie, moi je viens en aide aux autres, moi j'accumule des mérites... »). En effet, si l'on dédie tout ce que l'on gagne à pratiquer la vertu à tous les êtres, notre pratique prend une dimension beaucoup plus grande : elle n'est plus uniquement centrée sur nous même mais sert le bien de tous. De plus, cette dédicace nous délie en quelque sorte de la possession des bienfaits et vertus reçues.

  • Le fait de dédier notre pratique pour l'Eveil, ou en tant que chrétien pour notre sanctification (ou divinisation), permet de toujours garder l'objectif de l'union divine en ligne de mire. Car toute notre pratique spirituelle doit avant tout tendre à cela : faire de nous des Saints pour que nous puissions servir les autres en présence du Christ. En effet, même si un certain confort matériel est nécessaire à notre vie - et en cela, il est légitime de prier pour telle ou telle difficulté temporelle -, ce confort ne nous donnera jamais le véritable Bonheur que l'on ne peut trouver que dans l'union à Dieu. Prier avec une intention dirigée par notre volonté propre - qui ne veut que notre bien temporel -, au lieu de s'en remettre à la volonté de Dieu - qui veut nous sanctifier -, va même renforcer en nous l'égoisme et l'attachement aux choses d'en bas, et du coup, nous éloigner du Bonheur. Mais si nous dédions sincèrement à Dieu notre pratique pour la sanctification de notre âme, nous pouvons être sûr qu'elle nous installera peu à peu dans la vertu.


  J'ai donc cherché un équivalent de cette pratique de la dédicace dans le christianisme. Et avec l'aide de Dieu, j'ai fini par la trouver dans le 'Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge' de Saint Louis-Marie Grignion de Monfort. Ce grand Saint, dont toute la pratique était centrée sur la dévotion mariale, nous propose de remettre entre les mains de Marie toutes les bonnes oeuvres que nous accomplissons, et toutes les Grâces que nous recevons de Dieu, afin qu'elles servent à l'accomplissement de la Volonté Divine, pour nous et pour les autres.

  Il dit que cette pratique conserve, augmente, et embelli nos mérites (ce que disent également les bouddhistes à propos de leur dédicace), et que nous recevrons en retour de cette offrande des biens en ce monde et dans l'autre.


  Par rapport à l'orgueil et à l'avidité que l'on met très subtilement dans notre dévotion, Saint Louis-Marie dit : « Il n'y a aucune autre pratique que celle-ci par laquelle on se défasse facilement d'une certaine propriété, qui se glisse imperceptiblement dans les meilleures actions ». Il explique que par cette dévotion, nos bonnes oeuvres sont purifiées de toute souillure et de toute vanité et qu'elle constitue un « excellent moyen pour faire en sorte que la valeur de toutes nos bonnes oeuvres soit employée à la plus grande gloire de Dieu » car nous ne connaissons pas et parfois même ne voulons pas cette gloire alors que Marie, elle, la connait et la veut.



Pour pratiquer cette dévotion, on peut réciter cette courte prière à la fin de toutes nos pratiques chrétiennes :


Sainte Mère de Dieu, Vierge fidèle ! Fais de moi en toutes choses un parfait disciple, imitateur de la Sagesse incarnée, Jésus-Christ ton Fils, afin que j'arrive, par ton intercession et à ton exemple, à la plénitude du Saint Esprit.

Très Sainte Vierge Marie, je remets entre tes mains tous les bénédictions et toutes les Grâces que j'ai reçu par ces prières, afin que, par toi et selon ta volonté, elles servent la Gloire de Dieu et le Salut des âmes. Amen.


En fin de journée, avant de dormir, on pourra remettre toutes nos bonnes oeuvres à la Mère de Dieu, en récitant cette même prière, tout en remplaçant la dernière phrase par :


Très Sainte Vierge Marie, je remets entre tes mains tous les bénédictions et toutes les Grâces que j'ai reçu aujourd'hui par mes bonnes oeuvres, afin que, par toi et selon ta volonté, elles servent la Gloire de Dieu et le Salut des âmes. Amen.


Ici le terme « bonnes oeuvres » inclus les prières mais aussi tout acte, parole ou pensée motivés par l'amour du prochain.


On peut également commencer notre journée en récitant la Consécration à la Vierge Marie de Saint Louis-Marie Grignion de Monfort (cliquer sur le lien pour y accéder).



Pour purifier leur état d'esprit avant la méditation, l'écoute des enseignements ou les récitations de mantras, et l'orienter vers l'état d'Eveil, les bouddhistes récitent également une prière de refuge.

Un exemple de prière de refuge :


En le Bouddha, le Dharma, et la Noble Sangha,
Je prends refuge jusqu'à l'éveil.
Par le mérite qui résulte de ma pratique de la générosité et des autres Paramitas,
Puissè-je réaliser l'état de Bouddha pour le bien de tous les êtres.


(Note : Les 6 paramitas sont les six vertus transcendantes à pratiquer dans la vie quotidienne).



Pour nous chrétiens, il me semble également important, pour donner une direction juste à notre pratique spirituelle, de la commencer en récitant le Credo - qui résume toute la démarche chrétienne - et en renouvelant nos voeux de baptême pour se défaire des valeurs illusoires de notre égo :


Pour vivre dans la liberté des enfants de Dieu, je rejete le péché.

Pour échapper au pouvoir du péché, je rejete ce qui conduit au mal.

Pour suivre Jésus Christ, je rejete Satan qui est l'auteur du péché et je renonce à toutes ses oeuvres, à toutes ses pompes et à toutes ses séductions.



Je crois en Dieu le Père tout-puissant,
Créateur du ciel et de la terre,
et en Jésus-Christ Son Fils unique, notre Seigneur,
qui a été conçu du Saint Esprit,
est né de la Vierge marie,
a souffert sous Ponce Pilate,
a été crucifié, est mort, a été enseveli,
est descendu aux enfers ;
le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux,
est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d'où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois au Saint Esprit,
à la Sainte Église catholique
(ou Universelle),
à la communion des saints,
à la rémission des péchés,
à la résurrection de la chair,
et à la vie éternelle.
Amen.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ananie - dans Textes
commenter cet article

commentaires