Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour Retourner À L'accueil

  • : Ananie
  • Ananie
  • : Ce blog a pour but de présenter une vision spirituelle de la tradition chrétienne
  • Contact
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 11:39

Toutes nos pensées, paroles et actions laissent une trace énergétique dans notre conscience.

Ainsi, lorsque nos pensées, nos paroles et nos actions sont tournés vers le Bien, elles laissent une 'énergie positive' en nous, comme une trace de Lumière dans notre conscience. C'est pour cela que nous devons pratiquer les pensées, paroles et actions altruistes car même si au début on les fait en se forçant, elles laissent du Bien en nous qui nous transforme peu à peu, et ces pensées, paroles, actions deviennent de plus en plus naturelles.

En imitant les Saints, nous devenont nous-mêmes Saints.

C'est comme pour un sport : par exemple quand on commence à jouer au tennis, on apprend à faire des coups droits, des reverts... Et on le fait en imitant le professeur de tennis même si on ne comprend qu'approximativement le sens et la finalité de ses gestes. Au début cela est difficile, cela demande un effort, un entrainement mais au fur et à mesure on joue au tennis de manière tout à fait naturelle, instinctive, sans même y réfléchir, de notre façon bien à nous, et jouer devient alors un véritable plaisir.

C'est un cercle vertueux : plus nous nous exerçons à faire le bien et plus cela devient notre nature, nous refaisons le bien de plus en plus, ce qui nous amène à faire encore plus de bien et ainsi de suite...


Si cela est vrai pour la pratique du bien, cela l'est aussi pour la pratique du mal. Plus on le pratique et plus l'empreinte négative laissée en nous par nos actes mauvais nous amène à faire encore du mal.

Lorsque l'on reconnaît sincèrement que par nos actes, nos paroles et nos pensées on a nuit à autrui, qu'on le regrette et qu'on le confesse face à Dieu, sa Grâce descend en nous et nous purifie de toutes les traces négatives que ces 'péchés' ont laissés dans notre conscience, ce qui coupe le cercle vicieux du mal ; cette Grâce nous donne aussi une force qui va nous aider à guérir les causes profondes, en nous, qui nous ont amené à faire ce mal.

Mais pour recevoir cette bénédiction divine, il faut d'abord être passé par le repentir sinon la confession ne sert à rien, car dans toute purification, pour travailler sur ses défauts, il faut commencer par reconnaître que l'on en a, et bien les regarder en face, sinon toute purification est impossible. Après avoir reconnu nos défauts il faut avoir le désir de s'en libérer et tout mettre en oeuvre pour que cela se fasse. C'est cela le repentir : le désir de devenir meilleur, de s'améliorer. Et il ne faut pas confondre le repentir avec la culpabilité, car la culpabilité est une forme d'orgueil, et un refus de l'Amour de Dieu. C'est de l'orgueil parce que ruminer le fait de se sentir coupable c'est en fait refuser de reconnaître humblement que nous pouvons faire des erreurs, que nous sommes imparfaits. C'est aussi une fermeture à l'Amour de Dieu car croire que toute faute mérite un chatiment est totalement contraire à l'amour et au pardon divin ; et si nous sommes incapables de recevoir cet amour et ce pardon c'est que nous n'y sommes pas ouverts et que nous sommes aussi incapables de le donner. Le Christ ne dit-il pas « Pardonnes-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés » ?

Par le fait qu'elle nous détourne de l'amour qui est la seule véritable loi de Dieu, on pourrait dire que la culpabilité est un péché.


Je ne pense pas que cette purification soit impossible sans un prêtre. En effet, dans d'autres voies spirituelles et dans la tradition chrétienne cette confession se fait aussi seul face à Dieu car c'est l'Esprit Saint qui purifie et non le prêtre lui-même. Mais dans la confession, un bon prêtre est comme un canal qui nous rend l'accès à Dieu plus facile, il est un catalyseur qui rend la confession et la purification plus efficace car il est comme une fenêtre ouverte sur l'infinie Lumière de Dieu. Pourquoi se priver d'une aide qui nous facilitera les choses lorsque l'on a la chance de trouver un prêtre qui a une véritable Foi et qui laisse passer à travers lui l'Amour de Dieu, le Saint Esprit consolateur ?


Quand on dit que Dieu nous pardonne, cela n'est pas à prendre au pied de la lettre. Comment Dieu pourrait-il nous pardonner alors qu'il ne nous a jamais condamné ? En effet, Dieu est Amour, Dieu est l'Amour... Alors comment l'Amour pourrait-il être faché ou nous en vouloir ?

En fait si nous voulons nous réconcilier avec Dieu c'est parce que nous, nous l'avons rejeté: Par notre orgueil, notre colère, notre jalousie... Bref par nos défauts nous avons rejeté l'Amour de notre coeur. Alors par le sacrement de réconciliation, nous demandons à Dieu, par l'intermédiaire du prêtre, de purifier en nous les traces résiduelles de nos actions négatives pour qu'elles ne deviennent pas une habitude et nous recevons aussi une force pour nous aider à nous purifier de tout ce qui nous a amené à nous détourner de l'Amour. Car si nous recherchons cette purification ce n'est pas par peur d'un jugement mais parce que nous désirons vivre selon l'Amour car nous avons compris que c'est comme cela que l'on est heureux et que l'on attire le Bonheur.


Lorsque l'on entend l'expression « Pardon de Dieu » je crois que l'on devrait comprendre « purification de Dieu » ou « guérison de Dieu ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Ananie - dans Textes
commenter cet article

commentaires

Nathalie bruyere 04/12/2010 08:48


La confession est aussi efficace si le prêtre n'est pas "bon", il est autant pécheur que d'autres, mais il agit au nom du Christ, et nous donne sa grâce... Le Christ a voulu que l'on ait besoin les
uns des autres pour recevoir son amour. De même, si personne ne vient voir le prêtre, il ne peut pas exercer son ministère... et si il me reçoit, nous faisons ensemble grandir la présence du Christ
dans le monde. Magnifique amour de Dieu.


Alex 11/09/2009 16:56

Je trouve super le lexique que tu as créé car en effet certaines expressions peuvent vraiment faire fuir. le réel sens du mot péchés, par exemple donne, beaucoup de sens au chemin spirituel, a cette voie a suivre pour trouver l'Amour divin.
j'ai aussi beaucoup apprécié, le texte comparant Bouddhisme tibétain et christianisme, étant bouddhiste pratiquante, mais chrétienne dans mes racines, celà me parle beaucoup.

bon chemin a toi