Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour Retourner À L'accueil

  • : Ananie
  • Ananie
  • : Ce blog a pour but de présenter une vision spirituelle de la tradition chrétienne
  • Contact
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 11:36

Quand on lit les textes bibliques, et en particulier l'ancien testament, d'un premier abord, ils parraissent décrire un Dieu jaloux, capricieux, inquisiteur. Ils semblent décrire des histoires complètement fantasmagoriques, invraisemblables. Et quand ils parlent d'évènements qui se sont réellement passés, ils sont pleins d'erreurs, historiquement parlant.

Par contre quand on en étudie leur symbolisme et que l'on s'imprègne de ces textes, on découvre qu'ils ne décrivent pas des évènements extérieurs, mais des choses qui se passent en toute personne qui vit un cheminement spirituel: ce sont de magnifiques enseignements initiatiques.

On retrouve cette manière d'enseigner par des images à l'origine de la plupart des traditions spirituelles: les légendes amérindiennes, celtes, mayas, les mythologies grèque, indouiste...etc.

Mais alors on peut se demander « Pourquoi tant de mystères ? Pourquoi ne pas avoir décrit les choses de manière à ce que notre intellect puisse les comprendre clairement, et qu'il n'y ait plus de confusion et d'interprétations nous induisant en erreur ? ».

En fait ces enseignements ne sont pas destinés à notre intellect : ils sont sensés nous faire vivre, ressentir l'enseignement qu'ils donnent. Ils s'adressent à notre âme dans le but de la transformer, de l'éclairer, de lui transmettre une force. Et pour parler à l'âme, il faut utiliser son langage. Quel est ce langage ? Pour le découvrir, il suffit d'observer ce qui se passe quand notre intellect s'endore et que notre âme parle seule, c'est à dire dans le sommeil, le rêve. Le rêve est le langage de l'âme. Et comment parle le rêve ? En images, en symboles, en histoires souvent fantasmagoriques, invraisemblables d'un premier abord et se servant d'évènements qui se sont réellement passés (de la vie quotidienne) tout en les déformant. Le rêve est le reflet de notre état intérieur, et en utilisant son langage les textes sacrés agissent sur cet état intérieur.

Les textes bibliques sont comme une partition, où chaque verset est une note. Quand nous lisons cette partition, la musique se joue en nous par l'instrument que nous sommes. Cette musique c'est l'énergie, la vibration divine qui fait frémir notre âme et l'harmonise à Dieu. C'est en ce sens que la Bible contient la Parole de Dieu qui transforme celui qui la reçoit.

Il y a, à différentes époques, une multitude de manière de traduire la Bible, et toutes ces manières peuvent être justes en même temps. Comme le dit Saint Augustin, les écritures Saintes sont un miroir où se reflète la vérité. Pour continuer la comparaison précédente, les textes saints jouent une musique et en l'écoutant, ou plutôt ici en la ressentant, un tel dira : « Là la musique monte, là elle descend, là elle sautille », un autre dira « Là elle est légère, là plus dense, là elle s'accélère » un autre encore « Là elle est aigue, là grave, et là son tempo est plus rapide ». Ces trois commentateurs décrivent la même musique de manière juste bien qu'ils emploient des mots et des systèmes de référence différents. Tout dépend du langage et le langage varie d'une personne à une autre et d'une époque à une autre. Par exemple les inteprétations que l'on peut faire aujourd'hui des textes bibliques, n'étaient pas possibles à l'époque des pères car ils n'avaient pas les termes philosophiques, psychologiques et la manière actuelle de concevoir les choses.

Ces interprétations permettent à notre intellect d'avoir une idée des réalités spirituelles, et bien qu'il ne puisse les atteindre, il nous permet de nous orienter vers elles. Il en est de même pour le commentaire d'une musique qui nous permet d'avoir une idée de ce à quoi nous devons arriver et des indications sur la manière de jouer. Mais le commentaire n'est pas la musique, il la décrit mais ne peut pas produire les mêmes effets qu'elle: la musique nous fait vibrer, nous transporte, nous place dans un état d'esprit ou de conscience particulier. Si la musique jouée par des hommes à tant de pouvoir sur nous quand on sait l'écouter, qu'en est-il de celle jouée par Dieu ?

Cette musique divine est contenue dans les Ecritures Saintes alors quand nous lisons, laissons-la nous imprégner, et si nous ne comprenons pas tout ce que disent les mots cela a peu d'importance, car l'essentiel s'écoute au delà des mots : ce sont les notes que Dieu joue en nous...

Partager cet article

Repost 0
Published by Ananie - dans Textes
commenter cet article

commentaires

Ren' 01/12/2009 21:13


Un bien bel article ! Mersi braz !